« Un truc très beau qui contient tout » – Neal Cassady

Mise en page 1

Ce Neal Cassady, j’ai appri à l’aimer dans le roman « Sur la route » de Jack Kerouac, mais il fallait que j’aille plus loin. Comme attirée par cet aimant, cet homme enfant, qui vit sans règle, sans obligation. Je viens de rencontrer mon alter ego et j’en suis tombée amoureuse.

L’homme de la « Beat génération », le phénomène qui a soulevé l’Amérique. Comme elle est décrite dans les romans c’est un groupe de jeunes auteurs (écrivains et poètes) qui n’avaient comme passion dans la vie que le sexe, l’alcool, les drogues et la philosophie. C’est ce que l’on pourrait croire au premier abord, mais cela va bien plus loin. Ce sont avant tout des jeunes hommes qui cherchent à tout prix à se jeter dans l’inconnu et que personne ne les retiennent, comme motivés par la folie elle-même.

Lorsque j’ai rencontré Neal, c’était sur la route, mais il m’en fallait plus, il fallait que je le connaisse plus en profondeur. J’ai lu ses lettres, compris ses angoisses. Lu sa soif d’être quelqu’un d’autre, de devoir se réinventer tous les jours. Dans ces lettres, on ne trouve pas de style particulier. C’est juste un homme qui écrit des lettres à ses amis et ne pense absolument pas qu’il puisse être publié un jour. Mais c’est surtout un homme fragile, incapable de se poser et amoureux fou de son alter ego avec qui il ne peut pas vivre sans s’entretuer. C’est un homme qui a un regard nouveau sur le monde qui l‘entoure, rempli de sagesse et de philosophie. C’est surtout un homme qui est en avance sur son temps, mais qui n’arrive pas à le gérer.

Dans ces lettres on lit l’impatience et le besoin de s’évader ; de s’évader de ce monde trop conditionné, s’évader par la musique, par les drogues, par les femmes.

Cet homme s’est le déclencheur de toute une génération, on le lit dans ses lettres mais surtout dans les romans qui parlent de lui. C’est la muse de tout ce groupe qui s’est retrouvé autour de cet homme. Car ils vivaient leurs vies à travers Neal, toujours en train de l’admirer mais sans comprendre réellement son mal être.

Ce roman, comme tout ce qui suivra dans cette « beat generation », ne peut pas être apprécié par tout le monde. Il faut avoir cette envie, cette boule de feu dans le ventre, celle qui est plus ou moins présente, celle qui nous pousse à nous dépasser, de tout abandonner pour aller toujours plus loin.

Dans ces lettres, il y a de la tendresse, de l’Amérique, du voyage, de l’amitié, il y a de l’adrénaline, du sexe, beaucoup de sexe et beaucoup de drogues… La vraie question est jusqu’où pourra-t-il tenir à ce rythme là !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : La Beat Generation c’est Kerouac, Ginsberg, Burroughs : trois écrivains qui allaient bousculer durablement l’Amérique. Mais l’étincelle, celui qui a mis le feu aux poudres, s’appelle Neal Cassady. Il est l’alter ego, le «frère de sang» de Jack Kerouac qui en fait le héros de « Sur la Route » et du reste de son œuvre. Il est charmeur, flamboyant et excessif, dans la vie comme dans ses lettres. Ces lettres fulgurantes qui impressionnent et enthousiasment. «Elles se rangent parmi les meilleures choses jamais écrites en Amérique» s’enflamme Kerouac qui s’en inspirera dans ses romans, allant même jusqu’à s’en approprier des pages entières.

Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. En voyant ton article je vois que j’ai bien fait d’acheter ce livre ! Tu donnes très envie de le lire ! 🙂

    J'aime

    1. Comme tu as pu le lire, moi j’en suis complètement folle ! Lis le vite, tu me diras ce que tu en as pensé 😉

      J'aime

  2. Folavril dit :

    Il est dans ma PAL 🙂 ton billet me donne envie de me plonger dans ses lettres tout de suite! J’avais tellement aimé Sur la route… Un véritable coup de cœur et une découverte décisive.

    J'aime

    1. Comme toi, j’ai découvert sur la route qui m’a bouleversé, je serais bien partie avec eux dans la voiture :p dans ces lettres on continue l’aventure avec toujours plus d’improvisations et de folies !

      Aimé par 1 personne

  3. Moi aussi je l’ai dans ma PAL ^^ Et je sens que je vais adorer ce livre, j’étais déjà envoûtée par Neal Cassady dans le livre de Kerouac, Sur la Route et j’adore les lettres, je ne peux qu’adorer non? =D

    Aimé par 1 personne

    1. J’étais exactement comme toi, découvert « sur la route » de kerouac et tombée littéralement amoureuse de lui. Donc oui tu risques de succomber au charme comme moi ^^ !

      Aimé par 1 personne

      1. Haha je ne vais pas résister longtemps alors! Dommage que le prochain voyage prévu soit dans longtemps sinon je l’aurais lu à ce moment là ^^

        Aimé par 1 personne

      2. Je comprends ce que tu ressens. Il se livre avec un goût de liberté, que l’on retrouve en voyage en effet !

        Aimé par 1 personne

      3. Oui ^^ Je choisi toujours avec soin mes lectures de voyage car souvent on est dans un état d’esprit assez différent qui permet d’apprécier encore plus ce type de lecture =D

        Aimé par 1 personne

      4. Tout à fait d’accord !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s