« Je suis pilgrim » – Terry Hayes

je suis pilgrim - Terry Hayes

A l’encontre de l’avis général, je ne trouve pas que ce roman soit le plus grand thriller sur l’espionnage jamais écrit et qu’il mérite autant de mise en avant.

Les critiques positives liées à ce livre me font le même effet que celles que l’on écrit pour le dernier mission impossible. Les surproductions américaines manquent trop souvent de subtilité.

Tout d’abord on se trouve en présence d’un thriller qui est (il faut bien le reconnaître), très détaillé. On rentre dans l’intimité de chaque personnage et principalement du protagoniste et narrateur de l’histoire à qui on nous dresse un portrait complet de sa vie, ses pensées, ses peurs, ce qui nous permet de nous familiariser et de l’apprécier dans son rôle. Le récit nous conte un face à face entre deux hommes, d’un avec un gentil qui tente de trouver et d’éliminer le méchant. Et c’est à ce moment que mon intérêt pour le roman est retombé. On nous inflige des stéréotypes sur le monde musulman qui font suite aux attentats du 11 septembre, à faire grincer les dents.

L’auteur qui d’après sa bio a su aider à la réalisation de nombreux films d’espionnage, use dans son livre de toutes les techniques du gros bloc Buster Américains, qu’on nous inflige chaque années. Bon ou mauvais celui-ci repose sur les mêmes codes, ce que l’auteur utilise ici. Attention, je n’ai rien contre les films d’action et j’affectionne même de les regarder. Néanmoins, il faut arrêter ; Non le monde ne survit pas grâce aux américains, et Non on ne trouve pas que des gentils flics Américains qui ne commette aucunes bavures et qui sont bien sous tous rapports.

C’est le problème de ce roman, il nous dresse une image gentil/méchant, Américains/Musulmans trop caricaturale pour être vrai et nous pousse à nous demander les intentions de l’auteur.

Ce thriller est de mon point de vue, un livre assez banal, on ne rentre pas dans une histoire innovante. Le récit suit son cour, sans retournement de situation et sans grande surprise SPOILER : Les Américains sauvent le monde !

***

image

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Pilgrim est le nom de code d’un homme qui n’existe pas. Il a autrefois dirigé une unité spéciale du Renseignement américain. Avant de prendre une retraite dans l’anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passsé d’agent secret va bientôt le rattraper…

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s