« Dona Flor et ses deux maris » – Jorge Amado

Dona Flor et ses deux maris - Jorge Amado

Il y a des découvertes dont on se souviendra longtemps, celle-ci en fait parti pour moi.

Dans ma famille on lit et on se prête des romans comme certains se donnerait des vieux vêtements. Mais c’est chez mon oncle, que je fais toujours les meilleures découvertes. Je suis une bonne lectrice, mais je ne prends pas toujours de risque en littérature. Généralement, je connais mes gouts et mes auteurs de prédilections et je ne m’en éloigne pas trop. Mon oncle quand à lui, lit énormément de littérature étrangère : Brésil, Italie ou encore le Vietnam. C’est donc avec lui que je voyage le plus au fil des pages ! Revenons maintenant à ce roman et à cet auteur brésilien.

Au fil des pages, on va développer un grand nombre de nos sens. Tout d’abord la vue pour lire évidement le contenu, mais également l’audition pour entendre la musique brésilienne lors du Carnaval, puis le goût lorsque l’on déguste les plats colorés de Dona Flor et enfin le toucher lorsque la luxure prend toute sa place dans l’histoire.

L’auteur Brésilien, nous parle de son pays qu’il adore, de sa ville qu’il affectionne et surtout des femmes qui le font fantasmer. Ce roman c’est un hymne à la vie qui continu malgré la mort d’un être cher. C’est une femme qui doit continuer sa vie, qui doit reconstruire sa vie et qui doit avancer. Heureusement Dona flor n’est pas une femme qui se laisse abattre, elle peut compter sur un grand nombre de personnes prêtent à l’aider.

Dans un Bahia qui nous est superbement décrit, on se projette avec Dona Flor dans sa vie, dans ses relations et on est happé par tant de couleur, de chaleur, de passion et de folie. Mariée à un homme passionné par le jeu, les femmes, la boisson et l’aventure, Dona Flor va devoir se reconstruire à sa mort. On suit pas à pas le chemin d’une femme qui a perdu un voyou, mais également l’homme de sa vie et l’amant de ses nuits.

Entre ses deux maris radicalement différents, elle va trouver tout ce qu’elle a toujours voulu. Mais la route est longue avant de parvenir là où on doit arriver.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Jolie et rayonnante, cuisinière émérite, dona Flor esttrès aimée. On la plaint aussi parce qu’elle a épousé Vadinho, vaurien, joueur et coureur. Le roman s’ouvre au moment du carnaval et sur la mort inattendue de Vadinho, après sept ans de mariage. Dona Flor se console assez vite en épousant le très respectable docteur Teodoro. Mais cette existence calme et ordonnée prend fin le jour où dona Flor trouve Vadinho étendu nu sur le lit. Invisible à tous, l’homme s’est réincarné pour la seule dona Flor et entend bien jouir de ses droits de mari… A Bahia, terre des dieux, des danses et des résurrections, des transes et du candomblé, une telle aventure devient l’histoire d’une ville bien-aimée et de tout un peuple, une sorte de voluptueuse chronique. Ce roman truculent et irrévérencieux est un chef-d’œuvred’humour qui prend la forme d’un pied de nez à lamorale. Un plat aux aromates puissants, à la saveur et à l’exubérance toute tropicale cuisiné de main de maître.

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. ynabel dit :

    L’histoire n’est pas banal, et j’aime bien quand nos sens sont mis en éveil !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu seras comblé avec cette histoire, on plonge au coeur de Bahia !

      Aimé par 1 personne

  2. Madame lit dit :

    C’est un chance d’avoir un tel oncle pour vous faire découvrir de si beaux univers! Cette lecture m’apparaît bien rafraîchissante!

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement, ça me permet de voyager ! Cette lecture est en effet rafraîchissante, je te la conseille vivement !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s