« Brooklyn follies » – Paul Auser

brooklyn follies - Paul Auster

 

 

Il me semble dommage d’avoir mis autant de temps avant de découvrir cet auteur. Dans ce roman qui porte remarquablement bien son nom, on nous dresse une quintessence de vie, dans toutes ses folies.

Nathan est un sexagénaire en devenir, qui résume sa vie en un nombre incalculable « d’EX » : Ex-cancéreux ; Ex-mari ; Ex-assureur ; Ex-frère ; etc. Sa vie aujourd’hui il ne la contrôle plus et il a besoin de se reconstruire. C’est en retournant dans la banlieue de son enfance qu’il envisage sa rédemption. Bien sur la vie, elle n’est jamais écrite et dicte sa propre loi ! Cela Paul Auster l’a bien compris en nous dressant la vie de Nathan, mais également de Tom son neveu Ex-thésiste ; Aurora Ex-star du porno ; Nancy Ex-JMS (Jeune Mère Sexy) ; Henry Ex-taulard. On a donc affaire à un condensé de bonnes humeurs et de malheurs. Une bouffée d’air frais avec cette lecture et enfin on peut respirer !

Ce livre aurait pu être une énième fresque américaine qui nous relate encore une fois des vies particulières, singulières, entières ! Mais c’était sans compter sur le style impeccable de l’auteur et son écriture fluide qui nous entraîne au devant d’une bien belle histoire.

Il est difficile de trouver les mots juste pour parler de ce roman tant il est percutant. On rigole avec lui, on pleure avec lui, on le suit dans les chemins qu’il a choisi pour ses personnages. Mais on en vient à se demander si les vies de ces personnes ne se sont pas créées toutes seules tant cela coule de source !

Paul Auster nous entraîne dans une Amérique comme elle n’existe plus, une où l’on avait encore des doutes sur les systèmes politiques, une où l’on pouvait encore croire à un monde meilleur. Mais brutalement il nous ramène à la réalité. Ce roman c’est un concentré de vie, de celle qui sonne juste. En lien avec son temps. En accord avec les événements historiques passés à cette époque. C’es beau, c’est vrai, ça donne envie. On aime, on adore, on crie au génie !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Nathan Glass a soixante ans. Une longue carrière dans une compagnie d’assurances à Manhattan, un divorce, un cancer en rémission et une certaine solitude qui ne l’empêche pas d’aborder le dernier versant de son existence avec sérénité. Sous le charme de Brooklyn et de ses habitants, il entreprend d’écrire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu’il a croisés, rencontrés ou aimés. Un matin de printemps de l’an 2000, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood, perdu de vue depuis longtemps. C’est ensemble qu’ils vont poursuivre leur chemin, partager leurs émotions, leurs faiblesses, leurs utopies mais aussi et surtout le rêve d’une vie meilleure à l’hôtel Existence… Un livre sur le désir d’aimer. Un roman chaleureux, où les personnages prennent leur vie en main, choisissent leur destin, vivent le meilleur des choses – mais pour combien de temps, encore, en Amérique ?…

Publicités

14 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. J’ai un livre de l’auteur dans ma PAL, il faudrait que je m’y frotte =)

    Aimé par 1 personne

    1. Le style est vraiment agréable, cela se lit tout seul ! Dis moi ce que tu en auras pensé une fois lu ^^

      Aimé par 1 personne

  2. Madame lit dit :

    Honte à moi, je n’ai jamais lu de roman de Paul Auster… J’aime bien ta photo. Le montage est vraiment réussi et les couleurs sont belles!

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne suis pas sur que cela soit honteux de ne pas avoir lu du Paul Auster, mais je pense qu’il te plaira en effet ! ^^
      Merci pour ma photo, je m’amuse beaucoup en les réalisant alors je suis toujours contente quand elle plaise !

      Aimé par 1 personne

      1. Madame lit dit :

        Il faut continuer à t’amuser alors! 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. Je suis très contente de lire ton avis car ce livre est dans ma PAL. Je n’ai jamais lu cet auteur mais j’en attends beaucoup car on me l’a très souvent conseiller alors j’ai un peu peur d’être déçue.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu peux y aller les yeux fermés ! Ce n’est pas un chef d’oeuvre mais c’est un vrai bon moment !

      J'aime

  4. pepparshoes dit :

    Auster semble être un classique de la littérature américaine, et il faudrait vraiment que je le lise un jour. On ne cesse de me le conseiller, et ta chronique me donne vraiment envie d’en lire un assez rapidement !

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense qu’il fait en effet partie des piliers de la littérature américaine. En tout cas il mérite d’être lu, au moins pour s’en faire sa propre opinion !

      Aimé par 1 personne

  5. Jodecouvre dit :

    Paul Auster est un de mes auteurs préférés et Brooklyn Follies est le livre qui me l’a fait découvrir. C’est un bon livre pour commencer, il est plus accessible que certains autres de ses romans souvent plus sombres et abstraits.

    Aimé par 1 personne

    1. Il est vrai que je ne connais que peu cet auteur. Mais ce que j’en ai découvert, cela me donne envie de m’y plonger à fond !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s