« Un monde flamboyant » – Siri Hustvedt

un monde flamboyant - Siri Hustevent

Je ne sais pas par où commencer tant ce roman ne m’a pas plu. Pour commencer en beauté, je vais parler des points positifs que peuvent offrir ce roman outre le fait qu’il ne fasse que 400 pages

Le sujet est très intéressant. Il est vrai que les femmes ont longtemps été considérées comme inférieures aux hommes sur bien des points de vue. Dans l’art, la misogynie des galeristes (qui étaient souvent des hommes) a montré que les femmes ne « pouvaient » pas avoir autant de talent que les hommes. En littérature également un grand nombre d’auteures on dut utiliser des pseudonymes masculins pour arriver à se faire publier. *Petit aparté : ce qui est intéressant c’est que Yasmina Khadra qui est un homme a fait l’inverse dans notre société actuelle*

L’intérêt de ce roman est que le protagoniste, une artiste, femme d’un galeriste, a décidé à la mort de son mari de montrer son travail détournant le problème de sa condition. Elle va de façon très brillante utiliser des hommes pour mettre en avant ses œuvres afin de tout réunir dans un travail qui regroupera cette façon de faire sous le nom de « masquage ». C’est donc à travers les thèmes de la transsexualité que l’on parcourt cette histoire.

Alors oui le sujet est très bien maîtrisé, cette auteure démontre de son talent autant dans son écriture impeccable que dans le travail d’investigation de cette artiste « Harriet Lord-Burden » qui a véritablement existée.

A première vu il semblerait que la lecture m’ait plu me diriez-vous. Mais (et c’est là que le bas-blesse), cette lecture est bien trop fastidieuse. Je n’abandonne jamais un livre peut importe le sujet, la longueur, l’ennui, mais je dois le reconnaître que j’ai failli faire une exception. La configuration de ce roman nous est présentée comme un documentaire sur la vie de cette artiste. On mêle ainsi les écrits de ses proches, à des passages de ses carnets aux interviews que l’auteure a pu donner. Le ton est bien lourd à mon goût. On en vient à nous dégouter de cette artiste qui pourtant se positionne comme la victime de cette histoire. Avec un style hyper snobinard, on nous entraîne dans le milieu artistique de la  fin du 20ème siècle. On passe de personnes en personnes qui ont connues l’artiste ou sa vie, mais sans prendre notre temps, sans réfléchir à ce qu’on nous dit. L’auteure nous livre un pavé qui devient de plus en plus indigeste en tournant les pages.

Cette lecture aurait pu garder sa légèreté sans perdre la force de ce sujet. Car quand on entre dans la psychologie des personnes, le roman prend une nouvelle dimension beaucoup plus intense!

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Après sa disparition, une artiste plasticienne, Harriet Burden (dite « Harry »), méconnue de son vivant, fait l’objet d’une enquête menée par un professeur d’esthétique auprès de tous ceux qui, de près ou de loin, l’ont côtoyée de son vivant.
Cet envoûtant thriller intellectuel qui a pour théâtre les milieux de l’art redistribue avec brio les thèmes chers à Siri Hustvedt dans son oeuvre de fiction comme dans ses essais, et constitue une inoubliable plongée dans les arcanes de la création comme de l’âme humaine, explorées ici par une romancière sans conteste au sommet de son art.

Publicités

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Madame lit dit :

    On ne peut pas tout aimer…

    Aimé par 1 personne

    1. En effet, mais je suis toujours déçue quand un roman ne me plaît pas ! Ça me laisse un goût amer après …!

      Aimé par 1 personne

      1. Madame lit dit :

        Je te comprends très bien…

        Aimé par 1 personne

  2. Dommage ! Le sujet aurait pu me plaire mais rien de plus pénible qu’une lecture fastidieuse donc je passe mon tour. Ma PAL te dit merci 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que d’autres romans sur le même sujet peuvent être plus intéressant !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s