« Danse noire » – Nancy Huston

danse noir - Nancy Huston

« Danse noire » est un roman qui se lit d’une traite, sans reprendre son souffle. On est touché par les mots et on est écorché par la violence des textes. Mais lorsque le livre nous condamne à une surenchère de ce qui sera le plus monstrueux, moi je jette l’éponge… En effet ce roman ne m’a pas plu, j’ai trouvé que l’histoire n’amenait à aucun but et l’abomination ambiante m’a lassée !

L’histoire s’il y en a vraiment une, nous met en scène trois générations de la même famille. Milo qui est à l’hôpital, malade. Son grand père un ancien membre de l’IRA qui s’est exilé au Québec. Et Awinita, sa mère, une prostituée, droguée trop faible et pauvre pour réussir à survivre. En effet Milo est à l’hôpital avec son conjoint et ils tentent de faire un film de sa vie. Le couple travaille dans le milieu du cinéma et nous raconte son histoire entre réalité, fantasmes, mensonges et scènes coupées !

Donc on est perdu entre le film et le livre. Scénario et roman s’emmêlent comme le français et l’anglais. A mes yeux ce roman est un fourre-tout où l’on n’arrive pas à démêler le film de la réalité. Bref trois histoires entremêlées, qui nous emmêlent, mais qui jamais nous démêle ! Ces trois générations se croisent et essayent de s’aider, mais on ressent avant tout leur besoin de sauver leurs propres vies. Comme trouver un sens à ce monde.

Malheureusement on nous abreuve d’horreurs, de viols, de drogues, de violences. Bref un bric à brac de saloperies qui s’enchainent les unes après les autres. Et qui va nous laisser avec un goût de trop plein. Presque d’ennui car on nous abreuve de toutes ces monstruosités.

A la base le roman est un roman sur les origines. Le besoin de fuir ce que l’on est pour pouvoir se retrouver, se construire. Mais là où le sujet aurait pu être très intéressant je trouve qu’il est traité de façon trop virulente. On est propulsé dans une vision cauchemardesque qui n’en finit plus … D’ailleurs qu’en est il de cette fin qui nous laisse sur notre faim !

Comme d’habitude je vais me procurer un autre de ces romans car la plume ne m’a pas laissée indifférente. Peut être ai-je commencé avec un livre trop lourd pour débuter ma découverte de cette auteure. Affaire à suivre !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Sur un lit d’hôpital, Milo s’éteint lentement. A son chevet, le réalisateur new-yorkais Paul Schwarz rêve d’un ultime projet commun : un film qu’ils écriraient ensemble à partir de l’incroyable parcours de Milo.
Dans un grand mouvement musical pour chanter ses origines d’abord effacées puis peu à peu recomposées, ce film suivrait trois lignes de vie qui, traversant guerres et exils, invasions et résistances, nous plongeraient dans la tension insoluble entre le Vieux et le Nouveau Monde, le besoin de transmission et le rêve de recommencement.
Du début du XXe siècle à nos jours, de l’Irlande au Canada, de la chambre sordide d’une prostituée indienne aux rythmes lancinants de la capoeira brésilienne, d’un hôpital catholique québecois aux soirées prestigieuses de New York, cette histoire d’amour et de renoncement est habitée d’un bout à l’autre par le bruissement des langues et l’engagement des cœurs.
Film ou roman, roman d’un film, Danse noire est l’oeuvre totale, libre et accomplie d’une romancière au sommet de son art.

Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Je ne pense pas qu’il me plairait.

    Aimé par 1 personne

  2. Violette dit :

    un auteur que j’aime bien mais que je n’ai plus lu depuis longtemps! Il faudra que j’y remédie très vite!

    Aimé par 1 personne

    1. Moi j’ai débuté par celui ci et il ne m’a pas beaucoup plu. J’espère en découvrir d’autres de cette auteure !

      J'aime

  3. Ah oui, je peux imaginer le sentiment d’avoir trop d’horreur et qu’à la fin on a l’impression que ce n’est qu’une surenchère dans ce registre… Je ne pense pas que ça me plairait du coup!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est le résultat final que ça a eu sur moi. C’est fort dommage !

      J'aime

  4. alexmotamots dit :

    Une lecture que je n’avais pas terminée. Et pourtant, j’aime bien l’auteure.

    Aimé par 1 personne

    1. Elle a été éprouvante pour moi aussi. Je me suis efforcée de la finir par principe, mais c’était dur.
      C’était mon premier de cette auteure, il faut donc que j’en lise un autre pour parer le mauvais sort ^^ !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s