« En attendant Bojangles » – Olivier Bourdeaut

Je ne suis pas sur qu’il soit encore nécessaire de présenter cette petite merveille. Tout le monde sur la toile, en disait le plus grand bien. C’est rare de découvrir un premier roman qui fait autant l’unanimité. En ce qui me concerne, les lecteurs avaient raisons, ce roman est un bijou.

Ce récit m’a beaucoup fait penser à « l’écume des jours », sur la folie que le personnage principal met dans sa vie. Un don Quichotte des temps modernes, où l’on est bercé par un père qui a rencontré Dracula, une mère qui part à l’abordage le soir pour annoncer une soirée. Un oiseau digne du fameux Dabou dans le dessin animé « Là-haut » … (en tout cas c’est l’image que je m’en suis faite). Ce roman est un condensé de bonne humeur… Et pourtant. Ce texte est également profondément triste. L’auteur parvient avec brio, à nous mélanger spleen et euphorie. L’histoire nous entraîne encore plus loin que ce que l’on espérait. Car elle sonne vraie ! Mais au fond peu nous importe sa véracité car elle trouvera en chacun de nous l’écho qui lui correspond !

Cette petite merveille sonne juste. Elle fait sourire, rire parfois, même pleurer. Elle émeut dans sa construction, elle émeut dans son écriture. C’est un vrai bol d’air frais qu’on nous envoie. On se prend cela de pleine face et rien ne peut en être autrement. Ce roman fait du bien. Et malgré la tristesse qu’il s’en dégage on ne se souviendra que de cette beauté. De ces moments où la vie virevolte et nous entraîne dans son tourbillon. Là où malgré l’amour et l’espoir, la folie peut tout détruire.

J’aime à me perdre dans ces écritures qui semblent aussi importantes pour l’auteur que pour le lecteur. Dans son petit roman qu’il nous livre sans préambule, je trouve qu’il s’en dégage une mélancolie beaucoup plus puissante qu’un texte qui m’aurait bouleversé. La trop grande joie cache bien souvent un mal être beaucoup plus enfoui que ne pourrait le montrer des larmes. Et dans ce texte à demi mesure, entre rire et larme mon cœur à trouvé une plume qu’elle n’est pas prête à laisser tomber.

C’est l’histoire d’un amour fou, entier, total qui consume tout et surtout la vie !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Publicités

19 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. zarline dit :

    Malgré tous les avis positifs, je n’arrive pas être complètement tentée. Je crains le côté trop barré et bon, j’avoue que je n’aime pas trop la couverture non plus (je sais, c’est trivial mais c’est comme ça). Ce que tu en dis me fait cependant hésiter: ça semble plus profond que ce que j’imaginais jusqu’ici. A voir…

    Aimé par 1 personne

    1. Pour être honnête j’avais peur de tomber dans un remake de Boris vian. Dont je ne suis pas particulièrement fan. Mais la folie mise en scène n’est qu’un support et démontre un vrai talent. En plus vu la taille du roman, tu ne risques pas grand chose à le commencer ! ^^
      Pour la couverture malheureusement à part la déchirer et créer la tienne… je n’ai pas de solutions ! 🙂

      J'aime

  2. juliesuitsonfil dit :

    Je dois être une des rares à ne pas avoir accroché. Je n’ai pas adhérer du tout malgré une belle écriture.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est intéressant les avis contraires. Tu n’as pas aimé l’histoire ? Trop fou ?

      Aimé par 1 personne

      1. juliesuitsonfil dit :

        Non, si tu veux mon avis est en ligne 😉 comme quoi chacun appréhende une lecture différemment 😉 le côté léger,
        dans la tragédie je n’adhère pas. Les personnages hors du temps, ne m’ont pas émus. 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Je vais lire ça avec empressement !
        C’est vrai que dans ce style, on apprécie ou pas, cela dépend de chacun.

        Aimé par 1 personne

      3. juliesuitsonfil dit :

        Oui 😉

        Aimé par 1 personne

  3. J’en entends beaucoup de bien, il faut que je m’y plonge ! =)

    Aimé par 1 personne

    1. Cela fait partie des belles lectures et découvertes, à mes yeux !

      Aimé par 1 personne

  4. Folavril dit :

    Il m’attend encore sagement dans ma PAL… Tes références à Don Quichotte et L’écume des jours me donne encore plus envie de me jeter sauvagement dessus pour en commencer la lecture. Bientôt, bientôt !

    Aimé par 1 personne

    1. J’attends vite ton avis dessus alors !

      Aimé par 1 personne

  5. eibhileen dit :

    J’ai vu une interview de l’auteur à la télévision et je dois dire que ses propos m’avaient interpellée et j’étais déjà tentée de découvrir son roman. Mais si tu cites Boris Vian, alors là je ne réponds plus de rien ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Lis le tu verras ce que tu en penseras ! ^^

      Aimé par 1 personne

  6. Dumont dit :

    je le termine à l’instant, c’est un livre court, jeune, drôle, moderne dans son thème avec un seul mot d’ordre : « jouir de la vie à tout prix » sans aucune contrainte d’aucune sorte ! excellente surprise pour un premier roman.

    Aimé par 1 personne

    1. Un beau premier roman. Je suis contente que la lecture t’ai plu !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s