« Le château » – Les ferrailleurs, Tome 1 – Edward Carey

les ferrailleurs - Edward Carey

Quand je suis tombée sur la couverture de ce roman, j’ai du me le procurer ! C’était une obligation, un univers qui semblent être tiré de l’imaginaire de Tim Burton. C’est pour vous dire, combien j’en attendais de cette lecture. Heureusement pour moi, je suis largement satisfaite !

Je ne vous dévoilerai que très peu de ce récit tant la surprise et l’étonnement doit rester total. Comme moi, il vous faut laisser une dose de mystère pour savourer ce roman. Dans ce livre tout est douceur et poésie, mais tout est violence et férocité également. J’ai été happée par cette histoire et c’est avec peu de mots que je vous en parle. Car au final, je n’arrive pas à retranscrire mon ressenti face à un tel bijou.

Régulièrement je suis attristée par le manque de nouveauté dans les récits en SF/fantaisie/fantastique. C’est dommage, car il me semble, que ces univers sont justement faits pour développer des mondes et des situations inexplorées. Autant vous dire que si comme moi cette frustration vous touche, ici vous serez satisfaits.

Dans cet univers exceptionnel, c’est donc avec une certaine douceur que l’on pénètre dans un monde à part. Dans un monde où les détritus sont partout, une famille a réussi à sortir son épingle du jeu et à en faire leur fond de commerce. Aujourd’hui considéré comme une des plus riches familles de leur région, on nous plonge au cœur de cette famille atypique. De races pures, ils ne restent qu’entre eux et sont contraint de vivre avec un étrange objet qu’on leur remet à la naissance. Chacun le sien et personne ne les échanges. A partir de cela tout va s’enchaîner et sans vous en rendre compte vous allez vous perdre dans ce château. Vous allez suivre le mystérieux Clod et découvrir la jeune Lucy … Mais chut, j’en ai déjà trop dit !

Ce premier tome de la saga nous entraîne dans un univers où tout semble noir, froid et puant. Cela commence comme « Oliver Twist » et enchaîne sur « l’étrange noël de monsieur Jack », mais où donc s’arrêtera-t-il ? Et dans cette mer de déchets, on aperçoit un point à l’horizon, comme un phare qui nous appelle et qui nous entraîne page après page. Mais si l’on ferme ce roman que se passera-t-il ? On a peur que la lumière disparaisse et qu’on retombe dans la banalité de nos vies. L’histoire nous présente un monde hors du commun. On commence à comprendre ce qu’il se passe et c’est effrayant. Comme envouté, on tourne les pages en cherchant toujours plus loin la vérité. Que se passe-t-il ? Qui est qui ? Cette saga s’annonce déjà très prometteuse, brillante, époustouflante. C’est définitivement le bol d’air frais que j’attendais !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Au milieu d’un océan de détritus composé de tous les rebuts de Londres se dresse la demeure des Ferrayor. Le Château, assemblage hétéroclite d’objets trouvés et de bouts d’immeubles prélevés à la capitale, abrite cette étrange famille depuis des générations.
Selon la tradition, chacun de ses membres, à la naissance, se voit attribuer un objet particulier, dont il devra prendre soin toute sa vie. Clod, notre jeune héros, a ainsi reçu une bonde universelle – et, pour son malheur, un don singulier : il est capable d’entendre parler les objets, qui ne cessent de répéter des noms mystérieux…
Tout commence le jour où la poignée de porte appartenant à Tante Rosamud disparaît ; les murmures des objets se font de plus en plus insistants ; dehors, une terrible tempête menace ; et voici qu’une jeune orpheline se présente à la porte du Château…

Publicités

14 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Julie Juz dit :

    C’est vrai que la couverture donne bigrement envie ! Et ta chronique appuie ce sentiment 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Un petit bijou ! Étrange et époustouflant !

      J'aime

  2. Madame lit dit :

    La couverture est vraiment très belle!

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime quand les livres sont plus que des simples support pour une histoire, ils deviennent de véritables objets d’arts !

      Aimé par 1 personne

      1. Madame lit dit :

        Je partage entièrement ton point de vue! 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. Nina dit :

    Et bien comment te dire que tu m’as donné envie de courir me le procurer ! Haha !! Encore un livre que je rajoute sur ma wish list 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. C’est ton porte monnaie qui doit me détester !

      Aimé par 1 personne

      1. Nina dit :

        Haha ! Quelque peu… Mais ma passion t’adore 😉

        Aimé par 1 personne

  4. Ah ton avis est très beau, j’aime ce mystère ! =)

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai été conquise !

      Aimé par 1 personne

  5. Jodecouvre dit :

    La couverture du livre ne me donnait, au contraire, pas du tout envie (ça paraît un peu trop morne à mon goût), mais ton article me fait changer d’avis. À voir !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s