« Nos adorables belles-filles » – Aurélie Valogne

ns adorables belles filles - aurélie Valognes

Souvent on met à l’honneur les classiques et leur importance dans la littérature. Mais il faut reconnaître qu’il y a des romans que l’on apprécie, des livres qui nous touchent et qui nous parlent, sans pour autant avoir la prétention de révolutionner les genres. Avec ce très court roman, je me suis laissé bercer par cette douceur qui sonne si juste à nos oreilles.

Ce roman a le mérite de nous donner une histoire où la justesse des mots laisse place à la réalité d’une situation bien trop souvent mise sous silence. Dans ce petit récit l’auteure nous présente un bout de vie dans lequel chacun y trouvera son compte. Sur un sujet important qui est l’intégration au sein d’un nouveau groupe de personne. On s’amuse à rencontrer ces personnages qui se détestent, s’aiment, se taquinent, se fuient pour toujours se retrouver. En résumé des petits riens de la vie qui nous font apprécier notre situation.

En décrivant cette famille, on place la réflexion sur la place de chacun au sein de sa belle-famille. Il est parfois dur pour un parent de comprendre le choix de son enfant. Et dans le cas de la belle-fille, comme on le dit souvent : « on ne choisit pas sa famille et encore moins sa belle-famille ». C’est avec cette petite doctrine que s’ouvre ce roman qui a les airs d’un huit clos. Plusieurs couples à différents étapes de leurs relations amoureuses se retrouvent pour passer du temps dans leur belle-famille. Au sein de cette Bretagne que tout le monde va finir par redouter, comment faire comprendre à son compagnon que sa famille n’est pas sa tasse de thé et réciproquement.

J’ai découvert cette auteure avec plaisir. Comme beaucoup j’avais entendu parler de son précédent roman « mémé dans les orties » que je n’ai pas encore eue la chance de lire. Avec cette lecture fraîche et drôle j’ai apprécié ces moments de folie et de vie.  Son écriture légère et fluide nous perd dans cette histoire qui pourrait être la notre, celle du voisin, celle que l’on vient de nous raconter. Ce genre de petits récits qui nous rappelle également que la vie est bien trop dur pour se laisser « martyriser ». Avec douceur et poésie, je ressors de cette histoire touchée. Même si pour ma part, ma belle–famille tient plus de la famille Weasley que de Cruella d’enfer !

C’est aussi avec plaisir que j’ai découvert à la fin du roman un petit mot de l’auteure à la destination de ses lecteurs. Ce genre de geste me touche et montre la forte relation qu’il peut exister entre auteur et lecteur. Nous ne nous connaissons pas et pourtant chacun est indispensable à l’autre. Merci pour ce partage.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Un père, despotique et égocentrique, Jacques.
Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine.
Leurs fils. Matthieu éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou. Et surtout… trois belles-filles délicieusement insupportables !
Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le Dalai Lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut.
Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

Publicités

13 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. J’ai lu « Mémé dans les orties » pour le prix des lecteurs du livre de poche et j’avais beaucoup aimé 🙂 Je l’avais désigné gagnant du mois d’ailleurs ! Je me réjouis de découvrir à nouveau cette auteure avec ce roman, surtout que tu en parles très bien. Il fera du bien au moral cet été 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement, une lecture qui se laisse siroter au bord de la piscine, les pieds dans l’eau avec en arrière fond sa belle-famille bien sûr ^^ !

      Aimé par 1 personne

      1. Mouhaha, je n’ai pas de belle famille à prendre en considération pour ma part, oh joie 😀 Enfin.. ça pourrait changer d’ici l’été, mais pas de là à partir en vacances avec elle x)

        Aimé par 1 personne

      2. Ne crie pas victoire trop tôt !

        J'aime

  2. ynabel dit :

    « Nous ne nous connaissons pas et pourtant chacun est indispensable à l’autre. » J’adore ta phrase !

    Aimé par 1 personne

  3. Nina dit :

    Il a l’air chouette ! Je me laisserai peut-être tenter à l’occasion ! J’attends pour lire ta chronique sur « Outlander » de l’avoir fini 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends ! Même si je ne spoile rien.
      En tout cas ce petit roman est un vrai bol d’air frais !

      Aimé par 1 personne

      1. Nina dit :

        J’y penserai 😀

        Aimé par 1 personne

  4. Il me tente beaucoup celui-là ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s