« Maman a tort » – Michel Bussi

maman a tort - Michel Bussi

Un Michel Bussi, c’est comme une tartine de fromage : cela me fait toujours plaisir ! En effet, c’est bien avec cette phrase d’accroche épouvantable que j’ai décidé de vous parler du dernier de ses romans.

Michel Bussi est un auteur dont j’apprécie énormément la plume. Ses romans policiers sont toujours d’une construction impeccable. Tout est mis en œuvre pour nous emmêler, nous perturber et pour finalement nous faire littéralement tomber de notre chaise. Il parvient à créer un univers à part, une ambiance qui nous coupe le souffle et c’est essoufflé que l’on tourne les pages, de façon convulsive et toujours avec un grand intérêt. Vous l’aurez compris j’aime son écriture et c’est toujours avec plaisir que je débute ses histoires. Malheureusement pour moi, je n’ai jamais réussi à retrouver l’excitation totale que m’avait promulguée « un avion sans elle » ou encore mieux « nymphéas noirs » !

Lorsque ma très chère Nina m’a offert ce policier, j’en avais déjà beaucoup entendu parler. Partout autour de moi, les personnes qui l’avaient lu, en discutaient avec une émotion sincère et un vif intérêt. C’est donc en toute confiance que je me suis jetée dans sa découverte. Le début très prometteur ne nous lâche presque aucune information. On cherche à tâtons les éclats d’informations qui pourraient nous éclairer. Une situation que j’adore ! On va vite être happé par ce récit original et dont chaque mots, chaque phases semblent donc primordiales pour le dénouement final.

Malone est un enfant de 3 ans, et il ne cesse de répéter un horrible mensonge : « ma maman n’est pas ma vraie maman ». Mais si cette phrase n’était pas un mensonge d’enfant ? C’est la problématique que s’est posé Vasile, le psychologue de l’école. Entraîné malgré nous dans des histoires de familles complexes, on a du mal à ne pas s’amuser et s’effrayer par tant de rebondissement et autre quiproquos, qui feront de cette lecture un très bon moment.

Mais (vous ne l’avez pas vu venir celui là…) je n’ai pas apprécié la fin. On va nous présenter une fausse morale pour justifier quelque chose d’inacceptable. C’est étrange mais cette fin m’a beaucoup dérangée. Je trouvais qu’elle n’apportait rien, à part un énième retournement de situation, dont j’aurais pu aisément me passer. Je ne veux en rien vous dévoiler cette fin, ni même vous donner un a priori sur la conclusion de ce récit. Mais j’attends avec une grande impatience vos propres impressions et votre ressenti final.

C’est donc frustrée que je termine cette histoire. J’en comprends le dénouement et la conclusion qu’il souhaite placer dans son récit. Mais je n’en suis pas convaincue et j’aurais appréciée une fin peut être plus classique. Suis-je trop rabat-joie pour une telle conclusion ?

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant.
Quand Malone, du haut ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire le croit.
Il est le seul… Il doit agir vite.
Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche.
Le compte à rebours a commencé.
Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Quel les masques tombent.
Qui est Malone ?

Publicités

23 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Goran dit :

    Je ne connais pas…

    Aimé par 1 personne

    1. Un auteur de policier très intéressant !

      Aimé par 1 personne

  2. Je kiff ta phrase d’accroche ! =)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, je l’ai réfléchie pendant au moins deux jours ^^

      Aimé par 1 personne

  3. lilylit dit :

    Je like pour la phrase d’accroche ! J’ai lu « Nymphéas noirs », j’ai été déçue, du coup je n’ai pas lu les autres Bussi.

    Aimé par 1 personne

    1. Étant donné que « nymphéas noirs » était mon préféré… je serais de mauvais conseils ^^ !
      Tu n’as pas accroché pourquoi ?

      Aimé par 1 personne

  4. Je n’ai pas non plus apprécié la fin plus que ça, mais je pense que j’ai surtout été déçue par le dénouement dans le sens où je n’ai pas eu un effet waou comme je peux m’y attendre dans un thriller!

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends, il m’a moins touché et surpris que d’autres de ses précédents romans aussi !

      J'aime

  5. Je n’avais pas non plus apprécié la fin d’un avion sans elle. C’est toujours dommage de rater une fin… ça n’arrive jamais avec le fromage 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ça c’est bien vrai, parce que le fromage c’est la vie ! Après cette phrase encore plus mémorable ….
      Pour « un avion sans elle’ j’avais bien aimé la fin, là il nous présente une solution qui ne se serait jamais produite dans la vraie vie et ça m’a dérangé !

      J'aime

      1. Je n’ai pas compris le besoin que l’auteur a eu de rendre le frère amoureux. Ca n’apporte rien à l’histoire !

        Aimé par 1 personne

      2. Ah ah ah, désolée j’ai cru que tu parlais de « maman a tort ». J’ai bloqué en me demandant : de quel frère elle me parle ?!
        Pour le frère donc, cela ne m’a pas dérangé. Je trouvais que la construction se tenait et je me suis fait prendre au jeu !

        J'aime

      3. Je n’ai pas lu Maman à tort 🙂 Moi aussi, je me suis laissée prendre au jeu. Je me souviens d’ailleurs l’avoir lu très très vite voulant toujours en savoir plus. Mais la fin m’a déçue car Un avion sans elle n’avait pas besoin de cette fin. (Je justifie mon commentaire mais j’ai l’impression que tu avais déjà compris)

        Aimé par 1 personne

      4. En tout cas tu as bien raison, c’est très désagréable quand on apprécie pas une fin. Tout le livre va forcément en pâtir, c’est dommage !

        J'aime

  6. Mais une tartine de fromage, c’est très bien comme phrase d’accroche ! ^^ La preuve j’ai envie ET de lire le bouquin ET de manger du pain/fromage. Merci qui ? Merci Charlit. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ah ah tu as bien raison !

      Aimé par 1 personne

  7. Chakira dit :

    Bonsoir
    je viens de finir ce livre et j’ai l’impression de n’avoir rien compris !
    La fin ne m’a pas déçue : juste je la cherche encore >>> quelqu’un a dû arracher les pages de mon exemplaire à la bibliothèque, car pour moi on ne sait pas comment çà finit … ni comment çà commence tant il reste de questions !
    alors c’est vrai que j’ai commencé ma lecture mercredi-jeudi et pu finir seulement aujourd’hui lundi : j’ai peut-être du mal à relier des éléments entre temps, mais o_0
    Donc, direction babelio pour lire les critiques >>> arrivée ici

    pourrions nous en discuter par MP/mail svp ?

    Aimé par 1 personne

    1. Il est vrai que la construction de ce roman est surprenante !
      On peut en discuter si vous le souhaitez, voici mon mail charlitdeslivres@gmail.com
      A bientôt

      J'aime

  8. pepparshoes dit :

    Une bonne tartine de fromage, ça passe toujours, même en phrase d’accroche ! 😛

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis bien d’accord ^^ !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s