« Ma fille » – Jane Shemlit

ma fille - Jane Shemilt

Cette lecture, quelle déception. Que je m’explique avant de vous faire fuir avec mes grandes phrases. Ce roman porte le nom de thriller, et bien il faut aller très loin pour le trouver, le comprendre et l’approuver. Pour ma part je n’y suis pas parvenue, parfois je me disais que peut être à ce moment là … Mais non, ce n’est certainement pas un thriller !

Trêve de bavardage incessant et incongru pour cette entrée en matière. Ce roman a un problème de rythme qui m’a dérangé tout au long de ma lecture. On a des passages d’une lenteur impressionnante et d’autres qui passent en un éclair. J’ai eu du mal à comprendre où elle voulait nous amener avec ces différents passages. Ce problème de rythme m’a dérangé et c’est l’élément qui me permet de dire que nous ne sommes pas dans un thriller. Car nous n’arrivons pas à un niveau d’angoisse, de stress, d’excitation, que sais je, qui fait frémir tous les lecteurs de ce genre. Et pourtant, le roman portait en lui tous les éléments pour y parvenir !

Dans ce livre, on va rencontrer une famille bien sous tout rapport, à première vue. Mais comme souvent dans ce genre de cas, on va bien vite comprendre que sous ce masque de pureté se cache de sombres secrets qui n’attendent qu’un élément fort pour faire leurs apparitions. Ce moment sera la disparition de la cadette, la jeune et jolie Naomi. Le roman a certes des difficultés avec le rythme de certain passage. Par contre j’ai aimé comment on nous aborde ce sujet du point de vue de la mère. La psychologie de cette mère, d’une mère prête à tout. Une mère qui pourrait être n’importe laquelle car elle fait son devoir le plus profond, protéger ses enfants. L’auteure parvient à retranscrire la descente aux enfers de cette mère qui croyait tout savoir sur sa famille. Mais qui va vite comprendre que celle-ci lui échappe et cela depuis longtemps. Les masques vont s’effondrer les uns après les autres.

Et c’est peut être là le problème, on se concentre sur ce personnage féminin sans approfondir les autres protagonistes. En effet, la famille qui va se composer de jumeaux et d’un père, vont voir leur rôle relégué au second plan. C’est dommage, car l’isolement souhaité autour de la mère contraste avec la vie des autres personnages. Cela ne m’aurait pas dérangé si cela ne nuisait pas à la crédibilité du roman. Mais ici on peine à croire à cette famille et surtout à ces personnages qui ne convainquent personnes. Car les quelques scènes avec ces membres de la famille semblent tellement tirées par les cheveux qu’on ne peut y croire.

Afin de terminer en beauté, je vous garde le meilleur pour la fin (et sans mauvais jeu de mots), je vais bien sûr vous révéler que cette fin est invraisemblable. Elle n’apporte rien à l’histoire et pire elle nous perd dans des raisons obscures qui doivent être connues seulement par l’auteur. C’est vraiment dommage, car la construction du récit avec une mère qui découvre petit à petit qu’elle ne connaissait pas sa famille est bien détaillée. Mais pour en arriver à une fin pareille, il me semble que l’on aurait bien pu s’en passer !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Que savons-nous vraiment de nos enfants ?Jenny est médecin, mariée à un neurochirurgien célèbre. Ensemble, ils ont élevé trois superbes enfants. Un soir, la plus jeune, Naomi, 15 ans, ne rentre pas à la maison. Les recherches lancées à travers tout le pays restent vaines. L’adolescente a disparu. La famille est brisée. Plus d’un an a passé et les pires scénarios envisagés ? enlèvement, assassinat ? semblent de moins en moins plausibles. L’enquête s’essouffle… Cependant, Jenny, désespérée et obsessionnelle, n’a pas renoncé. Elle continue à chercher. Elle sent qu’elle ne retrouvera pas sa fille si elle ne sait pas tout de sa vie. Mais faut-il vraiment vouloir tout savoir de ceux qui nous sont le plus proche ? Car les vérités qu’elle va découvrir sont loin d’être celles auxquelles elle s’attendait. » La disparition d’un enfant est le cauchemar de toute mère. Mais dans ce livre, ce qui passe en premier lieu pour un enlèvement se révèle être quelque chose de beaucoup plus complexe et déroutant.

Publicités

15 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Goran dit :

    « Cette lecture, quelle déception. » Trop tard j’ai fui… 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ah ah. Je ne peux pas te le reprocher, j’aurais aimé fuir également ^^

      Aimé par 1 personne

  2. lafontmagali dit :

    Dommage ! La 4ème de couverture semblait sympa, et la couverture m’aurait interpellé si je l’avais croisée

    Aimé par 1 personne

    1. Comme toi, j’ai étais attirée par cette couverture magnifique et son résumé très alléchant. Peut être que tu ne rencontreras pas les mêmes problèmes que moi si tu tentes ta chance !

      Aimé par 1 personne

      1. lafontmagali dit :

        Vu ma BAL et ta chronique, je ne pense pas tenter ma chance sauf peut-être si je le croise en vide grenier

        Aimé par 1 personne

  3. Aïe ! Aïe ! Ce livre me fait penser à une fille parfaite ? L’as-tu lu ? Qu’en penses-tu ?
    Je n’ai pas lu ma fille et ton avis me refroidit un peu…

    Aimé par 1 personne

    1. Non je ne l’ai pas lu, mais j’en avais très envie.
      J’espère qu’il sera mieux que celui ci ….

      Aimé par 1 personne

      1. Tu nous diras. J’avais adoré la construction de la narration et le suspense de ce thriller (La fille parfaite).

        Aimé par 1 personne

  4. Dommage dommage, je vais passer mon chemin…

    Aimé par 1 personne

    1. Tu fais bien, mais si jamais tu aimes, tu me le diras !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s