« Academy Street »- Mary Costello

academy street - Mary Costello

Avec ce très court roman, on nous transporte à travers le récit d’une femme qui, loin de sa famille et de ses origines va devoir se réinventer. Un beau portrait de femme, qui nous montre avec douceur le long périple de cette jeune femme perdue, qui semble fuir des éléments qu’elle ignore ! Une réussite, un grand roman en peu de mots.

C’est toujours avec plaisir que je me plonge dans les romans qui parlent de l’Irlande ou qui sont écrits par un auteur irlandais. C’est un réel délice de découvrir ce pays, ses coutumes et surtout ses personnages qui sont généralement liés à des destins brisés. Comme si l’île toute entière était prédestinée à connaître des moments de grandes tristesses. C’est donc avec cette réflexion que j’ai entamée cette lecture et je suis heureuse d’avoir touché du doigt le cœur de ce roman.

Tess est une femme qui dès l’enfance est liée à un destin tragique. On va suivre sa vie qui nous est contée en peu de mots, mais qui va nous permettre de vivre avec elle ses moindres ressentiments. Ce qui ressort à la fin de cette lecture, c’est l’impression de fuite que l’on ressent auprès de cette jeune femme. Elle fuit une famille, un pays et au bout du compte c’est sa propre vie qu’elle n’aura cessé de fuir.

L’auteure parvient à nous conter le parcours de cette femme avec une certaine mélancolie. Comme si sa vie était entourée d’une brume épaisse et que peu importe ses choix, elle s’enferme dans cette situation. Elle ne tente pas de s’en défaire et se délaisse dans le spleen qui est le sien. Mais ici c’est avant tout un portrait de vie que l’on nous dresse. Une vie oubliée, perdue dans les méandres d’une société qui va toujours trop vite, qui va toujours trop loin. Tess est paumée entre sa recherche désespérante de l’amour, ses envies et ses devoirs. Comme une femme prise au piège dans une vie qu’elle n’a pas choisie, elle doit jour après jour subir les conséquences d’un moment éphémère.

L’auteure nous présente cette femme qui subit cette vie trop lourde pour elle, égarée dans un monde qu’elle ne comprend pas. Elle passera sa vie à se chercher, à comprendre ce destin si tragique qui lui est alloué. C’est grâce à la douceur de cette écriture qui va nous permettre d’apaiser ses maux. Mais on ressent le poids du passé qui pèse tout entier sur ses épaules. Une lecture qui saura vous toucher et vous amener à reconsidérer tous ces choix que nous faisons sans réfléchir aux conséquences qu’ils auront le lendemain.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Tess a sept ans lorsque sa mère meurt de la tuberculose. Nous sommes en Irlande dans les années 40, dans le vaste domaine familial d’Easterfield. Avec cette perte, se creuse en l’enfant silencieuse une solitude fondamentale. Tess a vingt ans lorsque des études d’infirmière la poussent à Dublin ; peu après, sa sœur Claire lui propose de venir tenter comme elle sa chance à New York. La vaste métropole et le tourbillon des années 60 emportent la timide jeune femme vers son destin.

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s