« La petite barbare » – Astrid Manfredi

la petite barbare -  Astrid Manfredi

Avec cette lecture j’ai un réel problème. Ce roman annoncé comme un véritable coup de poing, m’a complètement laissé de marbre. Pire ce livre m’a énervé au vu des énormités qu’il prône. Abandonné de tous, donc j’ai offert mon cul pour m’acheter des escarpins… Je dois être vieux jeu, mais cette simple pensée me semble bien trop limitée !

Dans cette lecture, on nous annonçait un véritable uppercut dans la littérature, le fait est que je l’attends encore. Ce roman nous propose des clichés tellement énormes que je me sentais énervée envers le livre et son personnage.

On nous présente la petite barbare, une jeune femme qui n’a plus aucune morale. Incapable de comprendre les conséquences de ces actes, elle se retrouve en prison pour non assistance à personne en danger. En résumé, ils ont laissé un homme mourir après l’avoir torturé… J’ai trouvé cette lecture très réductrice envers les femmes ou encore les enfants issus des quartiers défavorisé. Ici on nous présente cette vérité comme étant totale et absolue, mais il ne faut pas avoir fait de grandes études pour comprendre que tuer quelqu’un ce n’est pas bien …

Cette jeune femme tellement paumée qu’elle n’a plus de limite entre le bien et le mal. Elle ne se respecte plus, elle ne respecte plus son corps qu’elle utilise sans scrupule, dans le but de son propre plaisir. Ce roman qui a des airs de témoignages, se lit d’une traite. Une histoire écrite à chaud qui doit se lire comme telle. Le texte veut nous présenter la force de vivre de cette femme. Coincée entre quatre murs, elle lit et écrit pour s’en sortir. Pour ma part, le texte manque profondément de convictions.  Ce récit me semble plus proche des jérémiades d’une enfant, que d’une véritable volonté de s’en sortir écrit par une femme.

Ce roman est également rempli d’erreur mais c’est son ardeur qui compense ses petits défauts. C’est un texte fort qui sonne faux parfois car il est dans l’extrapolation. On ne peut imaginer que cela puisse aller aussi loin. Ne plus avoir aucune morale, n’être qu’une enveloppe que l’on utilise dans la décadence la plus totale. Cette lecture qui a su convaincre tellement de monde me semble bien faible pourtant, autant dans sa construction que dans le discours qu’elle dégage.

Ici je ne me suis sentie ni touchée, ni impliquée dans ce récit, dont la moral a explosé en même temps que l’ardeur de sa protagoniste. Ce roman se veut fort et puissant mais il nous démontre juste les faiblesses de ces femmes qui n’ont plus d’amour propre, peut importe leurs origines ou leurs statuts sociales.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : En détention on l’appelle la Barbare ; elle a vingt ans et a grandi dans l’abattoir bétonné de la banlieue. L’irréparable, elle l’a commis en détournant les yeux . Elle est belle, elle aime les talons aiguilles et les robes qui brillent, les shots de vodka et les livres pour échapper à l’ennui. Avant, les hommes tombaient
comme des mouches et elle avait de l’argent facile. En prison, elle écrit le parcours d’exclusion et sa rage de survivre, et tente un pas de côté. Comment s’émanciper de la violence sans horizon qui l’a menée jusqu’ici ? Peut-elle rêver d’autres rencontres ? Et si la littérature pouvait encore restaurer la dignité ? Subversive et sulfureuse, amorale et crue, La Barbare est un bâton de dynamite rentré dans la peau d’une société du néant.

Publicités

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. C’est dommage en effet que le roman ne développe pas autre chose…

    Aimé par 1 personne

    1. C’est bien le problème en effet, tout reste en surface, on approfondis pas les sujets abordés….

      Aimé par 1 personne

  2. lilylit dit :

    Je ne l’ai pas lu mais j’étais étonnée qu’il suscite un tel engouement. Le résumé m’avait déjà semblé plein de clichés et passablement agaçant.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un peu le problème de cette lecture … trop de clichés !

      Aimé par 1 personne

  3. nanou dit :

    Très belle chronique ! Peut-être avais-tu mis la barre trop haute ? Perso, je ne l’ai pas lu et j’avoue qu’il ne me tente pas vraiment…

    Aimé par 1 personne

    1. Pour être honnête, il m’a été offert et je n’en attendais rien en particulier…. d’où ma déception ^^
      Tu peux t’en passer en effet !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s