« Azami » – Aki Shimazaki

azami - Aki Shimazaki

Lorsque je vous avez parlé de mon coup de cœur pour le roman « Hôzuki » de cette auteure, en le citant comme un livre seul j’ai bien compris mon erreur. Vous avez été nombreux à me signaler qu’il faisait bien partie d’une saga, dont « Azami » en est le premier volet. Ni une, ni deux, je me suis donc empressée de lire ce récit et comme d’habitude je suis tombée sous son charme.

Cette auteure que j’ai découverte a su embellir mon quotidien de lecteur. C’est avec beaucoup de passion que je vous en parle à chaque fois et celui-ci n’échappera pas à la règle. Aki shimazaki se plait à démonter les relations humaines. La culture japonaise connait de nombreuses règles liées à ses traditions ancestrales et l’auteure s’amuse à nous dresser des portraits d’hommes et de femmes qui tentent de vivre avec toutes ces conditions.

L’auteure va nous parler des apparences et de la vérité qui s’en détache une fois que les masques tombent. Mitsuo nous est présenté dans une vie parfaite. Mais avec un travail qui ne l’attire plus et une femme avec qui il ne fait plus l’amour depuis 3 ans, cet homme ne se sent plus à sa place dans sa vie. Un homme qui c’était fixé des objectifs et qui va réaliser que la vie est parfois différente de celle que l’on s’imaginait. Cette vie qui est toujours en perpétuel mouvement, nous montre que c’est à nous de devoir adapter à elle et pas l’inverse. Avec une spontanéité toujours plus présente, la vie nous révèle bien des surprises. Malheureusement dans une culture où la tradition prime sur toutes autres choses, il est compliqué de laisser place à cette spontanéité.

Ce roman dresse en douceur le portrait d’un homme perdu entre sa morale et un amour passionnel. Comme d’habitude le ton tout en finesse et la douceur de ce texte à su encore une fois me toucher. Et c’est avec un plaisir que je retrouve la plume délicate de Aki Shimazaki. Elle sait nous parler des conflits intérieurs en chacun de nous. Dans cette dualité toujours plus complexes entre ce que la société leur demande et leurs propres envies, l’auteure va nous mettre face à toutes ces apparences. Ce roman sert donc à démontrer des biens fondés d’une société que l’on croit bon pour les hommes, mais qui peuvent faire beaucoup de mal. Et qu’arrive-t-il lorsque les apparences se fissurent et que la vérité est exposée ? Un texte tout en beauté, car on se reconnait dans cette dualité de tous les jours.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Mitsuo Kawano est étonné quand il croise par hasard un ancien copain d’école devenu président d’une importante compagnie. Il est encore plus surpris lorsque celui-ci l’invite dans un club très sélect où travaille une autre ancienne camarade de classe, la belle et mystérieuse Mitsuko, devenue entraîneuse. Mitsuo est un homme satisfait, un père de famille attentionné, et il a un bon métier. Certes, son mariage est désormais sexless, mais il se contente de soulager ses besoins dans les salons érotiques. Revoir Mitsuko, son premier amour, le poussera à revisiter ses années de jeunesse et ses rêves d’alors. Avec ce premier roman d’un nouveau cycle, Aki Shimazaki place sans pitié ses personnages au carrefour de leur vie, là où des choix importants s’imposent, là aussi où se multiplient les inconnus et les possibles.

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Pikobooks dit :

    J’ai adoré ce petit roman ! 🙂 Une vraie douceur dans l’écriture, une histoire sublime et poétique. Il faut absolument que je me lance dans la suite. 🙂

    Bravo pour ta jolie chronique. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci. Je te recommande vivement la suite qui est dans la même lignée, avec autant de poésie et de douceur.Tout simplement sublime !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s