« Sweet sixteen » – Annelise Heurtier

sweet sixteen - Annelise Heurtier

Pas de vacances pour moi cette année, alors je compense avec de belles lectures qui me font voyager, autant dans les lieux, que dans l’histoire. Pour ma sélection jeunesse que je me suis faite, j’ai eu très envie de découvrir ce roman. Plonger au cœur de l’Arkansas, là où l’humiliation des noirs, ne connaissait aucunes limites, scandaleux !

Basé sur un fait divers, ce texte remet sous les projecteurs un événement marquant de la fin de la ségrégation. Un événement historique riche en émotion, je parle de l’entrée de neuf étudiants noirs au lycée de l’Arkansas en 1957. De nombreux livres et films parlent de la fin de la ségrégation et des problèmes rencontrés en particulier dans les états du sud des Etats Unis, qui ne l’acceptaient tout simplement pas.

Ici l’auteure nous présente cet événement dur mais primordiale pour notre histoire, par le biais de deux voix qui vont s’entremêler. D’un côté une des jeunes filles noires qui va rentrer dans le lycée blanc et de l’autre une jeune fille blanche qui va avoir la jeune fille noire dans sa classe. On parvient comme cela à nous donner les deux versions de l’histoire, vu tout de même par des yeux d’enfants. Des yeux qui peuvent peut être, être encore sauvé de l’absurdité des adultes.

Ce roman qui demeure pour enfant, ose mettre en perspective des points durs de cette histoire. Le récit n’hésite pas à donner une vision qui semble des plus réalistes. Ainsi, l’auteure nous dévoile les horreurs qui ont été commises au nom d’une simple couleur de peau. Ces textes sont d’une importance capitale car elle démontre du chemin parcouru, et même si tout n’est pas encore parfait on ne peut que saluer les évolutions réalisées.

Malgré un aspect qui demeure pour la jeunesse, le roman n’a pas peur de nous dévoiler les horreurs. A travers ces deux voix qui s’emmêlent on ressent la détresse, la colère et l’incompréhension d’une enfant qui ne comprend pas pourquoi sa couleur de peau provoque autant de haine. D’un autre côté se sont les interrogations d’une jeune fille certes blanche, mais qui est avant tout une adolescente et qui se pose des questions de son âge au-delà des apparences. Ce texte résonne en chacun de nous, car à travers ces résonnements d’enfant on nous soulève mille questions. Des interrogations que l’enfant ne possède pas car il n’arrive pas à comprendre toute cette douleur.

Ce texte sera toucher chacun de nous, chaque personne y trouvera son compte et pourra profiter de cette leçon de vie qu’est ce texte.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : RENTRÉE 1957. Le plus prestigieux lycée de l’Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neuf à tenter l’aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. J’avais beaucoup aimé cette lecture. Petit bémol, j’aurais aimé qu’elle soit plus longue.
    Bises,
    Maeve

    Aimé par 1 personne

    1. Quand je lis la jeunesse la longueur de me dérange pas. Il faut se mettre à la place d’un enfant de 12 ans, je pense que cette lecture fonctionne comme cela ! 🙂

      J'aime

  2. J’en ai entendu beaucoup de bien =)

    Aimé par 1 personne

    1. C’est normal, il est génial ! ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s