PAL d’Automne : La sélection pleine de monstres !

Bonjour à tous,

je voulais vous faire part de ma PAL spéciale automne. Je ne suis pas une grande adepte de cette saison, je lui préfère l’hiver plus douillet ou les chaleurs plus caniculaire de l’été !

Néanmoins, j’apprécie cette période pour le monde que l’on peu s’imaginer : un univers peuplé de monstres (fantastiques ou réelles). Ainsi j’en profite pour créer une sélection spéciale SF et thrillers/policiers/romans noirs !

J’ai sélectionné 30 livres qui devront être lus du 22 septembre au 20 décembre. Trois mois pour 30 livres un jeu d’enfant pour moi, mais c’est sans compter sur mon incapacité à respecter mes challenges. Je veux lire tout, donc mes envies évoluent très vite !

J’espère que je vais m’y tenir, pour une fois ^^ !

Un peu moins de parlote et voici venue l’heure de la sélection : 

img_0274

  • « Swan Peak » – James Lee Burke

Dave Robicheaux, son épouse Molly et son ami Clete Purcel tentent d’oublier le traumatisme de Katrina en s’immergeant dans la nature somptueuse et sauvage du Montana. Alors qu’il pêche tranquillement, Clete est pris à parti par deux individus qui l’ont reconnu à cause d’une sordide affaire pourtant très ancienne. Ces hommes aux manières brutales et au passé trouble travaillent pour un riche entrepreneur extrêmement déplaisant. Alors qu’une ambiance malsaine s’installe, d’horribles faits divers se produisent…

  • « On ne joue pas avec la mort » – Emily St. John Mandel

Cadre dans une société new-yorkaise, Anton va enfin concrétiser son projet de mariage avec Sophie, violoniste virtuose au caractère instable. Mais la lune de miel sur l’île d’Ischia tourne court, et Sophie rentre seule aux Etats-Unis, tandis qu’Anton attend un mystérieux rendez-vous. Il a le temps de penser à sa famille de voleurs, à sa cousine qui ne cesse de l’impliquer dans de dangereux trafics, à son désir de mener une vie « normale ». Mais le peut-il ?
Pourquoi a-t-il vu sa vie professionnelle imploser dans les semaines précédant son mariage ? Pourquoi lui a-t-on enlevé sa secrétaire et ses collaborateurs, et a-t-on relégué son bureau à l’entresol ? Pourquoi a-t-il accepté de tenir à nouveau un rôle dans la partie mystérieuse que joue sa cousine ? Sur son île italienne, Anton attend. Un messager est en route pour lui apporter les réponses… Mais pas celles qu’il espérait.

  • « Je suis une légende » – Richard Matheson

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l’abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil…
Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu’aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.

  • « Enfants de poussière » – Craig Johnson

Le comté d’Absaroka, dans le Wyoming, est le comté le moins peuplé de l’Etat le moins peuplé d’Amérique.
Aussi, y découvrir en bordure de route le corps d’une jeune Asiatique étranglée est-il plutôt déconcertant. Le coupable paraît pourtant tout désigné quand on trouve, à proximité des lieux du crime, un colosse indien frappé de mutisme en possession du sac à main de la jeune femme. Mais le shérif Walt Longmire n’est pas du genre à boucler son enquête à la va-vite. D’autant que le sac de la victime recèle une autre surprise : une vieille photo de Walt prise quarante ans plus tôt, et qui le renvoie à sa première affaire alors qu’il était enquêteur chez les marines, en pleine guerre du Vietnam.

  • « Deep Winter » – Samuel W. Gailey

Danny ne sait pas quoi faire du cadavre qu’il vient de découvrir. Ce corps, c’est celui de Mindy, sa seule amie dans la petite ville de Wyalusing, en Pennsylvanie. Depuis la tragédie survenue dans son enfance qui l’a laissé orphelin et simple d’esprit, tous les habitants de Wyalusing méprisent Danny, le craignent et l’évitent. Aux yeux du pourri qui sert de shérif adjoint à la ville, Danny est le coupable idéal pour ce crime. Alors en quelques heures, l’équilibre précaire qui régnait jusqu’ici à Wyalusing va chavirer. Dans cette Amérique des laissés-pour-compte, les vingt-quatre heures de traque du plus inoffensif des habitants vont exposer au grand jour la violence qui gît sous l’eau qui dort.

  • « Boneshaker » – Cherie Priest

Nous sommes en 1880. La Guerre Civile américaine fait rage depuis plus de deux décennies, poussant les avancées technologiques dans d’étranges et terribles directions. Des dirigeables de combat sillonnent le ciel, et des véhicules blindés rampent dans les tranchées. Les scientifiques de l’armée détournent les lois des hommes et celles de la nature, et échangent leurs âmes contre des armes surnaturelles alimentées par le feu, la vapeur et le sang. La nation américaine divisée est peuplée de villes exsangues, et de scènes de dévastation, causées par l’homme ou par des forces défiants l’entendement. Dans les Territoires de l’Ouest, les villes baignent dans des gaz nauséabonds, alors que la terre est vidée de ses ressources. Sur la frontière entre le Nord et le Sud, les espions fomentent leurs complots et les trafiquants font plus d’argent que leur gouvernement.Ceci est le Siècle Mécanique. C’est un siècle sombre, et différent. C’est dans ce monde que vit Briar Wilkes et son fils. Elle est la veuve de l’infâme Dr. Blue, créateur du Boneshaker, la machine quidétruisit Seattle lors de son premier essai, perçant par-là même une poche de gaz qui transforma les vivants en non-morts. Mais un beau jour, son fils décide de franchir le mur qui cerne Seattle en ruine dans l’espoir de réécrire l’histoire. Sa quête le conduira dans une ville grouillant de morts-vivants affamés, de pirates de l’air, de seigneurs criminels et de réfugiés armés jusqu’aux dents. Seule Briar peut le ramener vivant.

  • « Amélia » – Kimberly Mc Creight

À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d’un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l’écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secrets l’une pour l’autre. C’est en tout cas ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de l’école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement. Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable… Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question :  » Amelia n’a pas sauté.  » Obsédée par cette révélation, Kate s’immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas si bien qu’elle le pensait. À travers les SMS, les mails d’Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l’attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu’elle avait pu imaginer.

  • « Le chemin s’arrêtera là » – Pascal Dessaint

Sur une côte nordiste industrielle et fantomatique, sept personnages en déshérence survivent au jour le jour, poursuivis par un passé dont la noirceur ne les empêche pas de faire preuve de courage.

  • « Les variation Sebastian » – Emily St. John Mandel

Gavin, jeune journaliste new-yorkais, perd son emploi et se voit contraint de retourner dans sa Floride natale. Une photo le met sur la piste d’une petite fille qui pourrait être la sienne et qui court sans doute de graves dangers.

  • « Atlantis » – Pierre Bordage

Tcholko, jeune guerrier barbare des steppes sibériennes, et Arthéa, prêtresse de la Lune dans la lointaine Atlantis, sont originaires de deux mondes que tout sépare. Mais, à la suite d’un grave accident, leurs destins vont se rejoindre et les pousser à mettre en commun le meilleur de leurs deux cultures. Désormais, deux objectifs vitaux les rassemblent : survivre dans le désert glacé de Sibérie et atteindre Séphren, la capitale atlante. Arthéa doit à tout prix arriver à temps pour prévenir la reine qu’un gigantesque complot menace la paix d’Atlantis. L’alliance contre nature de la technologie atlante et de la magie barbare sera-t-elle de taille face aux forces du dieu Soleil ?

  • « Retour à Whitechapel » – Michel Moatti

Le 24 septembre 1941, pendant le Blitz qui écrase Londres sous des tonnes de bombes, Amelia Pritlowe, infirmière du London Hospital, apprend la mort de son père. Celui-ci lui a laissé une lettre posthume lui révélant que sa mère n’est pas morte d’une maladie pulmonaire, comme l’histoire familiale le prétend ; Mary Jane Kelly a été la dernière victime de Jack
L’Éventreur. Amelia Pritlowe avait 2 ans.
À compter de ce jour, Mrs Pritlowe va se lancer dans une traque méticuleuse et acharnée, poussée par le besoin vital de découvrir la véritable identité de Jack L’Éventreur. Grâce aux archives d’une pittoresque société savante de riperristes , en confrontant témoins et survivants, elle va reconstruire dans ses carnets les dernières semaines de sa mère et la sanglante carrière de l’Éventreur.

  • « Mère disparue » – Joyce Carol Oates

Nikki Eaton, 31 ans, célibataire, journaliste, très indépendante et un peu à la marge, n’a jamais prétendu ni voulu se vivre en fille modèle. Sa mère, Gwen, l’agacerait plutôt, avec sa vie trop lisse, son caractère trop confiant, et sa réprobation de la liaison qu’entretient Nikki avec un homme marié. Gwen souhaiterait que Nikki ressemble davantage à sa sœur Clare, l’incarnation apparente, avec son époux Rob, du couple idéal. Or, deux jours après la célébration d’une fête des Mères particulièrement conventionnelle et, pour Nikki, singulièrement irritante, Gwen Eaton est assassinée. Ce drame et l’enquête qui suit non seulement provoquent un bouleversement des rapports entre les deux sœurs, mais marquent le début d’un virage à 180 degrés chez Nikki. Submergée par un chagrin dont elle ne se croyait pas capable, la jeune femme part à la recherche de sa mère à travers les souvenirs de ses amis et de ses proches. Pour découvrir, au cours d’une année tumultueuse, un personnage inattendu, porteur de secrets insoupçonnés…

  • « La fille du fossoyeur » –  Joyce Carol Oates

Enfant de juifs allemands réfugiés dans une petite ville américaine, elle a grandi dans la terreur et la misère.
Sa fuite éperdue à travers l’Amérique triomphante de l’après-guerre semble ne jamais devoir s’arrêter. A moins que l’amour ne la rattrape…

  • « Shibumi » – Trevanian

Nicholaï Hel est l’homme le plus recherché du monde. Né à Shanghai en plein chaos de la Première Guerre mondiale, fils d’une aristocrate russe et protégé d’un maître de Go japonais, il a survécu à la destruction d’Hiroshima pour en émerger comme l’assassin le plus doué de son époque. Son secret réside dans sa détermination à atteindre une forme rare d’excellence personnelle: le shibumi. Désormais retiré dans sa forteresse du Pays basque en compagnie de sa délicieuse maîtresse, Nicholaï accueille une jeune étrangère venue lui demander son aide. II se retrouve alors traqué par une organisation internationale de terreur et d’anéantissement – la Mother Company – et doit se préparer à un ultime affrontement.
Shibumi, le chef-d’œuvre de Trevanian, est un formidable roman d’espionnage et une critique acerbe de l’Amérique. Avec, toujours, l’intelligence et l’humour noir qui sont la marque de fabrique de cet auteur exceptionnel.

  • « Nous avons toujours vécu au château » – Shirley Jackson

« Je m’appelle Mary Katherine Blackwood. J’ai dix-huit ans, et je vis avec ma sœur, Constance. J’ai souvent pensé qu’avec un peu de chance, j’aurais pu naître loup-garou, car à ma main droite comme à la gauche, l’index est aussi long que le majeur, mais j’ai dû me contenter de ce que j’avais. Je n’aime pas me laver, je n’aime pas les chiens, et je n’aime pas le bruit. J’aime bien ma sœur Constance, et Richard Plantagenêt, et l’amanite phalloïde, le champignon qu’on appelle le calice de la mort. Tous les autres membres de ma famille sont décédés. »

  • « Ils sont votre épouvante et vous êtes leurs crainte » – Thierry Jonquet

Septembre 2005, Anna Doblinsky rejoint son premier poste en collège à Certigny, dans le 9-3. Zone industrielle, HLM, trafics et bagarres entre bandes rivales, influence grandissante des salafistes, voilà pour le décor. Seul Lakdar Abdane, jeune beur très doué, sort du lot. Pourtant, une erreur médicale va bouleverser sa destinée…

img_0275

  • « Entre ciel et enfer » – Christopher Bue

 » Et Lucifer dit : « Élevons maintenant notre foule en sa multitude contre Lui, et éventrons les portes du Ciel. »
En ces temps sombres de 1348, les hommes se pensent abandonnés de Dieu. Le Mal se répand sur Terre. La peste en premier lieu commet des ravages parmi la population désemparée. En Normandie, Thomas, chevalier excommunié et vagabond, n’obéit plus qu’à la seule loi de la survie. Mais si le diable semble déjà avoir posé la main sur son épaule, le code chevaleresque anime encore son âme. C’est ainsi qu’il en vient à sauver la jeune Delphine d’un viol. Attaché désormais à cette enfant qui dit parler aux morts et tutoyer les anges, le voilà parti, presque contre son gré, dans une quête au but inconnu en compagnie d’un prêtre dévoyé. Entre Ciel et Enfer, cette petite compagnie iconoclaste prend la route de Paris, puis de la Cité des Papes à travers une Terre devenue le théâtre macabre d’une guerre antédiluvienne…

  • « La dernière nuit à Tremore Beach » – Mikel Santiago

Clenhburran : cent cinquante âmes en hiver, ses routes sinueuses entre vallons verdoyants et récifs escarpés, ses tourbières et ses fleurs sauvages. C’est en Irlande, dans ce hameau du comté de Donegal, que le célèbre compositeur Peter Harper est venu trouver refuge dans une maison isolée sur la plage. Pour s’accommoder d’un divorce orageux et renouer avec la musique.
Au retour d’un dîner chez des amis par une nuit de tempête, il tente de dégager la branche d’un vieil orme qui lui barre le chemin, quand il est frappé par un éclair d’une rare violence. S’ensuit une migraine chronique qu’aucun traitement ne parvient à apaiser, suivie, quelques jours plus tard, par de récurrents cauchemars sanglants où peu à peu apparaissent ses voisins et ses propres enfants, qu’il attend pour les vacances. Ces rêves semblent l’avertir d’un danger imminent auquel personne n’est disposé à croire. Saisi d’une angoisse vertigineuse lorsqu’il constate que jour après jour des pans entiers de ses visions nocturnes s’incarnent dans la vie réelle, il doit lutter seul contre la menace qui désormais enserre les siens.
Dans ces paysages irlandais aussi grandioses qu’inhospitaliers, c’est la part d’ombre de chaque personnage qui se dévoile, tous rattrapés par ce qu’ils sont ici venus fuir.

  • « Il reste la poussière » – Sandrine Colette

Patagonie. Dans la steppe balayée de vents glacés, un tout petit garçon est poursuivi par trois cavaliers. Rattrapé, lancé de l’un à l’autre dans une course folle, il est jeté dans un buisson d’épineux.
Cet enfant, c’est Rafael, et les bourreaux sont ses frères aînés. Leur mère ne dit rien, murée dans un silence hostile depuis cette terrible nuit où leur ivrogne de père l’a frappée une fois de trop. Elle mène ses fils et son élevage d’une main inflexible, écrasant ses garçons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien.
Dans ce monde qui meurt, où les petits élevages sont remplacés par d’immenses domaines, l’espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l’étau de terreur et de violence qui l’enchaîne à cette famille?

  • « Là où naissent les ombres » – Colin Winnette

Plongez dans l’essence même de l’Amérique profonde et violente, celle des âmes perdues.Brooke et Sugar se disent frères et sont chasseurs de primes. Partout où ils passent, ils sèment effroi et désolation. Contraints de quitter la ville après une tuerie particulièrement violente, ils se réfugient dans les bois. Un matin, à leur réveil, ils trouvent à leurs côtés un mystérieux garçon amnésique. Ils l’appellent Bird et en font leur mascotte. Lors d’une expédition punitive dans un village, les deux frères sont capturés par la police locale et mis en prison. Brooke parvient à s’enfuir, mais Sugar, sorte de bête humaine, sale et effrayante, reste derrière les barreaux.Là où naissent les ombres est un western acide et désespéré auquel seuls une veuve, un orphelin et un nourrisson apportent une touche d’humanité.

  • « Extinction Game » – Gary Gibson

Dans un univers de mondes parallèles à l’infini, la vie est une denrée fragile et l’humanité plus encore. Toutes les apocalypses sont possibles. Entre l’hiver volcanique, l’astéroïde dévastateur et l’épidémie ultime, qu’elle soit d’origine naturelle ou délibérément provoquée, le choix est sans limites.
Telle que racontée par lui-même, ce livre est l’aventure de Jerry Beche, le dernier homme d’une Terre ravagée où il sombrait dans la folie. Il est désormais un éclaireur des mondes éteints. Avec ses compagnons, tous survivants d’autres Terres agonisantes, il explore les ruines des civilisations disparues pour le compte d’une mystérieuse « Autorité » qui les tient sous son joug.

  • « Yesterday’s gone » – S. Platt & D. Wright

Les premières révélations tombent comme un couperet, laissant présager que le pire reste à venir…Luca a délivré Paola du rêve qui la gardait prisonnière. Mais le petit garçon a payé le prix fort : à son réveil, il avait vieilli de cinq ans en quelques instants. Et la Chose qui menaçait Paola n’a fait que se déplacer : elle se tient désormais au coeur du petit groupe de rescapés retranché dans l’hôtel. À l’extérieur, les créatures ne cessent de se multiplier, et attendent…

  • « Cassandra » – Todd Robinson

Boo et Junior ne se sont pas quittés depuis l’orphelinat. Aujourd’hui adultes, ils sont videurs dans un club de Boston. Avec leurs deux cent quinze kilos de muscles et leurs dix mille dollars de tatouages, ça leur va plutôt bien de jouer les durs. Mais quand on leur demande de rechercher la fille du procureur de Boston qui a disparu, ils vont devoir recourir à autre chose qu’à leurs biceps. Que la gamine fasse une fugue, soit. Il faut bien que jeunesse se passe. Mais quand elle se retrouve sous l’emprise de ses mauvaises fréquentations, c’est une autre histoire.

  • « Corrosion » – Jon Bassoff

Un vétéran d’Irak au visage mutilé tombe en panne au milieu de nulle part et se dirige droit vers le premier bar. Peu après, un homme entre avec une femme, puis la passe à tabac. L’ancien soldat défiguré s’interpose, et ils repartent ensemble, elle et lui. C’était son idée, à elle. Comme de confier ensuite au vétéran le montant de l’assurance-vie de son mari qui la bat. Ce qu’elle n’avait pas réalisé, c’était qu’à partir de là, elle était déjà morte.

  • « So much pretty » – Cara Hoffman

Haeden, petite ville de l’État de New York. La nature a repris ses droits, car le chômage a sévi. C’est l’Amérique post-industrielle dans toute sa noirceur.
Un jour, la jeune serveuse Wendy disparaît. Elle est retrouvée dans un triste état. Stacy Flynn, journaliste ambitieuse, est prête à tout pour démasquer les coupables, mais aussi pour rencontrer un homme capable d’assouvir ses besoins.
Une adolescente, Alice, partage son obsession pour cette affaire. Ses parents, Gene et Claire, qui tentent de faire coïncider leur existence à Haeden avec leurs rêves de jeunesse, sont loin de comprendre ce que leur fille ressent.
Petit à petit, les récits des habitants semblent composer un tableau du drame et des événements qui l’ont précédé. Au sein duquel le lecteur entrevoit une autre tragédie. Mais l’écrivain nous réserve un dénouement à mille lieux de ce qu’on pouvait imaginer.
Avec un sens redoutable du suspense, Cara Hoffman nous livre la cartographie réelle d’un monde qu’on aurait pu prendre pour le paradis : une vie saine loin des grandes villes. Elle immortalise également les tourments de l’adolescence et le cauchemar de tout parent.

  • « La nuit des temps » – Barjavel

Dans l’immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace…
Que vont découvrir les savants et les techniciens venus du monde entier qui creusent la glace à la rencontre du mystère ? « La nuit des temps, » c’est à la fois un reportage, une épopée mêlant présent et futur, et un grand chant d’amour passionné.
Traversant le drame universel comme un trait de feu, le destin d’Elea et de Païkan les emmène vers le grand mythe des amants légendaires.

  • « Dracula » – Bram Stocker

Jonathan Harker, jeune notaire, est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le Comte Dracula, nouveau propriétaire d’un domaine à Londres. A son arrivée, il découvre un pays mystérieux et menaçant, dont les habitants se signent au nom de Dracula.
Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu’éprouver une angoisse grandissante.
Très vite, il se rend à la terrifiante évidence: il est prisonnier d’un homme qui n’est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres…

  • « Anamnèse de Lady Star » – L. L. Kloetzer

Futur proche. Un attentat à Islamabad a provoqué une pandémie terrifiante. Les trois quarts de la population mondiale ont disparu. L’arme utilisée : la bombe iconique. Les coupables ont été retrouvés, jugés et exécutés. Mais certains se sont échappés. Parmi eux, une femme, leur inspiratrice, leur muse. Sa simple existence est un risque : tant qu’elle vit, la connaissance menant à la bombe reste accessible.
Elle a disparu, n’a laissé aucune trace, pas l’ombre d’une ombre. Des hommes disent pourtant l’avoir rencontrée : savants, soldats, terroristes, ermites… Ont-ils rêvé ? Voici le récit d’une enquête, de l’Asie à l’Europe, des terres dévastées jusqu’aux sociétés hypertechnologiques de l’après-catastrophe. Un jeu de pistes, doublé d’une plongée dans les archives digitales de notre futur, avec le plus fou des enjeux : refermer la boîte de Pandore.

  • « Morwenna » – Jo Walton

Morwenna Phelps, qui préfère qu’on l’appelle Mori, est placée par son père dans l’école privée d’Arlinghust, où elle se remet du terrible accident qui l’a laissée handicapée et l’a privée à jamais de sa sœur jumelle, Morganna. Loin de son pays de Galles natal, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres, notamment des livres de science-fiction. Samuel Delany, Roger Zelazny, James Tiptree Jr, Ursula K. Le Guin et Robert Silverberg peuplent ses journées, la passionnent. Alors qu’elle commence à reprendre du poil de la bête, elle reçoit une lettre de sa folle de mère : une photo sur laquelle Morganna est visible et sa silhouette à elle brûlée. Que peut faire une adolescente de seize ans quand son pire ennemi, potentiellement mortel, est sa mère. Elle peut chercher dans les livres le courage de se battre.

  • « Ano dracula » – Kim Newman

Anno Dracula part d’une idée simple : et si Dracula n’était pas mort ? Imaginant un passé alternatif dans lequel le vampirisme serait devenu monnaie courante, Kim Newman joue avec les références historiques et littéraires, mêle personnages réels-la reine Victoria, Oscar Wilde et même Bram Stoker lui-même !-et fictifs-Dracula, bien entendu, mais aussi le docteur Moreau ou Moriarty-dans un superbe hommage au maître du genre qu’est Stoker.

A vos claviers pour me dire si vous en avez lu ou si certains romans vous tentent !

Je suis partante pour des LC si le cœur vous en dit !

Passez un excellent dimanche et sur ce lisez !

Publicités

27 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Sympa cette pile à lire ! Je dois dire que contrairement à toi, je préfère l’automne et le printemps à l’hiver et l’été 😉 Amelia a l’air d’être une chouette lecture ! Je te souhaite une bonne saison de lectures aha 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Je préfère les saisons plus affirmées, au moins on sait à quoi s’en tenir ^^ !
      « Amélia » me tente énormément également, on verra ce qu’il en est !

      Aimé par 1 personne

  2. Whalzz dit :

    Elle promet cette PAL ! C’est assez diversifié, c’est cool :). « Il reste la poussière » est dans ma PAL aussi. Ma mère a adoré et me l’a prêté, j’espère qu’il me plaira autant ! J’avais emprunté Anno Dracula à la médiathèque l’an dernier mais pas lu finalement… je serai donc curieuse de voir ton avis ^^. C’est intéressant d’avoir mis Dracula dans ta PAL du coup.

    Aimé par 1 personne

    1. Des avis positifs, super j’ai hâte de le lire maintenant ! Je me suis dis quitte à lire du vampire autant me plonger dans un classique du genre et dans des versions plus récentes et détournées !

      J'aime

  3. lilylit dit :

    Je n’en ai lu aucun, tu me fais découvrir plein de titres là ! Pour ma part je vais déjà finir ma sélection de rentrée littéraire !

    Aimé par 1 personne

    1. Moi je termine avec « station eleven » que j’adore ! En plus ça fait une très bonne transition avec ma PAL à venir !
      Tu en es où dans tes lectures spéciales rentrée littéraire ?

      Aimé par 1 personne

      1. lilylit dit :

        Je suis plongée dans « Les règles d’usage ». Ensuite il me reste « Les mains lâchées » et « Anatomie d’un soldat », qui se sont ajoutés récemment, et puis « Féminine » et « La danse des vivants » que je lirai peut-être un peu plus tard.

        Aimé par 2 people

      2. Le dernier Joyce Maynard me faisait de l’œil. Qu’en penses tu ?
        Je ne connais pas les autres mais j’irais voir tes avis pour piocher des idées !

        Aimé par 1 personne

      3. lilylit dit :

        Pour l’instant je le trouve vraiment très bien !

        Aimé par 1 personne

  4. Marie-Claude dit :

    Ça ne s’arrange pas… À chaque fois que je passe chez toi, je note et note… Nous avons 6 romans en commun et j’en note 4. Une bonne dizaine, quoi! Un automne bien chargé, comme je les aime…

    Aimé par 1 personne

    1. Super, quels romans as tu également ?

      J'aime

  5. Aaaahhh La Nuit des temps ! Une merveille que j’ai lu il y a 15 ans et dont je me rappelle encore la fin !
    Dracula est très sympa, avec son ambiance très romantique et angoissante à la fois !
    Je te souhaite un bel automne de lecture !

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai un gros doute sur « la nuit des temps », je pense l’avoir déjà lu mais je n’en suis pas sur … Bref une relecture ne me fera pas de mal. Pour « Dracula » je me dis qu’il est temps de me plonger dans ce classique !
      Et par chez toi, des lectures plus estivales sont prévues ?

      Aimé par 1 personne

  6. J’ai lu Dracula il y a tellement longtemps que je ne m’en souviens plus vraiment juste des bouts! Et j’ai lu je suis une légende et la nuit des temps pour la fac l’an dernier! J’ai adoré le premier, j’ai été moins cl vaincue

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai vu « Dracula » et « je suis une légende » mais j’avais envie de découvrir l’œuvre original. On verra ce qui va en ressortir. Pour « la nuit des temps » je pense l’avoir déjà lu mais comme je n’en ai aucun souvenir, autant m’y replonger ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Tu verras, je suis une légende n’as rien à voir, difficile de croire que le film est une adaptation du livre ^^

        Aimé par 1 personne

      2. Super car le film ne m’avait pas convaincue ^^ !

        Aimé par 1 personne

  7. Oups, je disais : j’ai été moins convaincue par le second ^^

    Aimé par 1 personne

  8. MARC dit :

    Dans ta sélection, j’ai lu « Je suis une légende » et « La nuit des temps ». Deux titres sympas : le 1er reste assez proche de la trame du film (les zombies en moins) ; le 2e met une éternité à démarrer mais cela devient intéressant à partir de la moitié. Et en complément pour Bordage, je te conseille vivement « Abzalon » 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Parfait j’aime ces précisions !
      Je note tout ça, comme d’habitude ^^ !

      J'aime

  9. Ah quelle jolie sélection ! J’ai bien hâte d’avoir ton avis sur la plupart d’entre eux. J’ai lu dans ta sélection que La nuit des temps que j’avais beaucoup aimé ado. Et j’ai Dracula dans ma PAL depuis un quart de siècle mais que je n’ai eu « le temps » de sortir. Du coup une petite lecture commune en ta compagnie m’aiderait bien à lire ce classique !
    Pour rebondir sur ce que disait Lilylit, j’ai également terminé Les règles d’usage et c’est vraiment très bien.

    Aimé par 1 personne

    1. Je note pour le Joyce Maynard. J’ai très envie de me le procurer !
      Pour le « Dracula » c’est un grand oui que je te dis !
      Donne moi tes disponibilités pour le commencer et je marche !

      J'aime

      1. Ah top ! À partir de début Novembre ca m’irait. J’ai déjà constituer ma PAL pour octobre (et faut que je m’y tienne 😊).

        Aimé par 1 personne

      2. D’accord ! On se fixe première lecture de novembre alors ?
        Comme ça, je m’en souviendrai ^^ !

        Aimé par 1 personne

      3. Parfait ! On checkera la date de publication fin octobre si ça te va ?

        Aimé par 1 personne

      4. On fait comme ça alors ^^ !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s