Rentrée littéraire : « Beaux rivages » – Nina Bouraoui

beaux-rivages-nina-nouraoui

C’est un texte d’une très grande justesse que je vous livre aujourd’hui. On nous parle souvent d’amour, on nous présente souvent des ruptures compliquées, mais c’est bien la première fois que je me revois plongée dans cette période très difficile qui se déroule juste après la séparation. Pour m’avoir permis de me faire revivre ce souvenir compliquée avec autant de précision, bravo !

Comment ne pas encore avoir lu ce roman de la rentrée littéraire. C’est bien la réflexion que je me fais une fois ce livre terminé. Je ne m’attendais pas à un si beau texte au vu du sujet conté. L’auteure va nous décrire d’un ton très juste le processus complexe lié à une rupture. Je me suis revue dans cette période difficile, où l’on tente de se reconstruire, de revivre tout simplement. C’est assez impressionnant, car tout en douceur et sans jamais sombrer dans le cliché l’auteure nous dépeint cette période étrange où l’on ne sait plus ce qui se passe, où l’on ne sait plus qui l’on est !

Ma lecture a été d’autant plus agréable car l’auteure parvient à manier la nuisance des nouvelles technologies dans le processus de guérison. Car, nous sommes bien dans une guérison. On essaye de sortir la tête de l’eau, voir des gens, manger, parler et rencontrer d’autres personnes. Le tout pour sortir de cette spirale insoutenable qui ne cesse de nous faire sombrer dans la solitude et la noirceur la plus totale. Aujourd’hui le processus de réparation est beaucoup plus lent car on est exposé à l’autre, sa nouvelle vie, sa nouvelle famille et cela d’une facilité extrême. En effet, internet nous ouvre cette fenêtre avec une grande facilité. Et nous nous sentons attiré et obligé de regarder pour comprendre si nous sommes plus heureux ou plus malheureux que l’autre.

On a de plus en plus de mal à oublier et passer à autre chose car l’aspect mis en scène de nos vies a pris une telle envergure dans notre société qu’il est dur de pouvoir en faire abstraction. On ne retrouve que cette image de soi qui est mis en avant par les réseaux sociaux où l’on s’expose à son avantage bien sûr. Alors comment fermer ce nouveau monde, pour prendre le temps de se reconstruire ? L’auteure tentera de nous y répondre, et même si cela semble évident, c’est toujours agréable de le lire.

Le seul aspect qui m’a dérangé dans cette lecture (et oui il y en a un !). Je n’ai pas compris l’intérêt de placer les attentats dans ce texte. Il n’apporte rien à la construction de l’histoire et semble sortir de nulle part. Ces événements sont tragiques mais ne doivent pas devenir des éléments commerciaux pour toucher une nouvelle clientèle.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Une radiographie de la séparation d’Adrien et A., qui se quittent après huit ans d’amour.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ton avis me donne envie de m’y attarder !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un roman très beau. Tellement vrai dans la douleur !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s