« Comme des images » – Clémentine Beauvais

On continue dans ma sélection jeunesse, avec une auteure qui m’intriguait et m’attirait énormément. Au vue de sa jeunesse et du travail qu’elle fournit, Clémentine Beauvais, m’impressionne. J’aime dans les auteurs avoir une certaine proximité. Celle-ci sera parfois plus simple à réaliser avec certains écrivains par rapport à d’autre. La simplicité et l’écriture de cette auteure m’a tout simplement touchée directement.

Dans ce premier texte que je découvre, je me vois retourner au lycée. Et c’est à travers les dures études que l’on peut réaliser au lycée Henry IV, que l’on va aborder le sujet du harcèlement scolaire. L’auteure va traiter ce sujet différemment, moins poussif et plus subtile que ce que j’ai pu déjà voir.

Ce récit c’est celui de deux jumelles et leur amie, leur vie, leurs problèmes. Mais un jour, un mail va changer la donne pour toutes les trois. C’est avec beaucoup de justesse que l’auteure nous parle de cette période difficile au lycée. Entre premier amour, premier émoi, et pression liée aux études, il est compliqué de ne pas craquer. Clémentine Beauvais a cette facilité à nous faire pénétrer dans la psychologie d’une jeune fille de 15 ans là où l’on est perdue. Là où l’on veut faire beaucoup mais que parfois on comprend mal, on se trompe, ces moments où l’on est parfois un peu trop refermé sur soi. Un moment où l’on est très (trop) égoïste.

A travers ce texte, on nous présente alors de nombreux problèmes. La place des nouvelles technologies dans la vie de jeunes et encore insouciants étudiants. Ces adolescents qui ne prennent pas encore totalement conscience de l’impact que peut avoir les réseaux sociaux sur leurs vies. On aborde aussi les réflexions de jeunes lycéens poussés à se dépasser dans une société où les apparences font lois. Pourquoi travailler, si le seul fait d’être joli permet la réussite et de s’en sortir ?

Ainsi, l’auteure parvient rapidement à nous immerger dans cette période délicate de notre adolescence tout en y intégrant les problématiques liées à notre temps. La liberté de notre société est évidement un avantage mais seulement si celle-ci est utilisée dans les bonnes conditions. Malheureusement, on n’a pas toujours le recul nécessaire ou le bon jugement pour appliquer ce qui est juste. A travers nos trois personnages, l’auteure nous fait douter de nous, de notre propre rapport à notre image, de notre sexualité, de notre besoin d’appartenance. Des sujets encore primordiaux à tout âge mais qui sont si vitaux lorsque nous sommes en pleine construction personnelle : En résumé à l’adolescence !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Il était une fois… des ados sages comme des images, dans un très prestigieux lycée. L’histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde. C’est ici, dans ce très prestigieux lycée, que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images. Mais il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à la première S. Parce qu’on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici. On savait que ça ne serait pas une partie de plaisir. Mais on ne pensait pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps ensanglanté – tout cassé.

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Pikobooks dit :

    Jolie chronique ! 😉
    Ce livre m’intéresse beaucoup. Je le note pour ma future orgie jeunesse. Merci pour la découverte. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! J’ai découvert l’auteure avec ce livre et je dois dire que j’en suis ressortie conquise ! Une belle lecture ^^

      J'aime

  2. pepparshoes dit :

    Tu enchaînes avec cette auteure dis donc 🙂 Celui-ci m’attire moins, je pense que c’est la couverture qui fait la différence avec Les petites reines. Chaque chose en son temps donc ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Quand j’aime je ne compte pas ^^ ! J’avais envie de vraiment découvrir cette auteure. Après c’est une lecture tes yeux intéressante mais peut être moins puissante !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s