« La mort de Bob Dylan » – Nicolas Rainaud

Suite à la nomination de Bob Dylan au prestigieux prix Nobel de littérature, j’ai eu envie de me tourner vers cette personnalité que je ne connais que très peu. J’ai eu la chance d’avoir été contacté par un auteur (et ami) pour me proposer son livre qui parlait justement de ce musicien de talent, qui fut le premier à remporter un prix littéraire. Je vous laisse donc avec ma chronique !

***

Les romans autoédités ne sont pas ma tasse de thé. Je ne suis pas éditrice et encore moins critique littéraire. Je lis pour le plaisir et je n’en donne qu’un ressenti. Un sentiment perçu lors de mes lectures. Je suis capable de juger d’une qualité d’écriture mais pour un avis général sur le roman je ne fais part que de ma propre opinion. Une opinion que je ne veux pas que l’on considère comme argent comptant. Ici c’est une demande à titre amical dont on m’a fait part et je vais donc m’empresser de vous donner mon avis objectif sur cette lecture.

Dans ce roman, j’ai ressenti une très forte complexité entre ma perception à propos de l’histoire et mon ressenti général de ce livre. Tout d’abord je ne peux que mettre en avant la qualité d’écriture. Le texte est fluide, très bien écrit et très agréable à parcourir. Le sujet est également très intéressant comme une réflexion sur la vie, la mort, sur sa place au sein de cette vie. Entre promesse à tenir et une mort qui risque d’arriver plus rapidement que prévu, on suit cette réflexion personnelle ente le rêve et la réalité. Une réalité fantasmée à de nombreux moments, mais qui demeure pourtant ancrée dans notre société. On parcourt les pensées de notre personnage au fil de ses escapades dans un Paris de nuit. Entre balade nocturne et promenade intérieure c’est une vraie réflexion sur notre monde tout entier qui ressort de ces quelques pages.

J’ai apprécié également la construction du texte, celui-ci n’est pas trop long. On ne retrouve pas une montagne de digressions inutiles qui n’ont que pour fin de combler un espace qui manque de profondeur. Ici on va droit au but, on ne s’attarde pas et cela fait un bien fou pour le lecteur. Notre hôte, notre narrateur est un solitaire qui erre dans Paris comme il semble errer dans sa vie. Un homme perdu qui grâce à une promesse passée va tenter de reformer ce voyage intérieur pour trouver une forme de libération.

Mon point négatif dans cette lecture c’est l’amorce pour rentrer dans ce roman. Que je m’explique, j’aurais eu du mal à comprendre le sens du livre s’il n’y avait pas eu la quatrième de couverture. Le résumé semble être plus une introduction qu’un condensé de cette histoire. Je trouve cela dommage, car sans ce résumé j’aurais eu du mal à comprendre le point de départ de ce récit.

Ce roman a de nombreux points positifs pour un texte autoédité et surtout une qualité d’écriture indéniable. Mais il est vrai que le résumé devrait être repensé pour devenir une véritable quatrième de couverture et par la même rajouter une amorce plus explicative au démarrage du roman.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Juste avant de chanter son refrain, le narrateur s’effondre au beau milieu de la scène. Un demi-siècle plus tôt, il avait fait une promesse à Woody Guthrie, son modèle et mentor atteint d’une maladie incurable : écrire à sa place la chanson des chansons, celle qui raconte « ce que ça fait » – la mort. Revenu à lui, il comprend que l’heure de remplir sa mission a sonné. Alors ce soldat inconnu de la musique s’échappe de l’hôpital pour errer dans les rues de Paris à la recherche de l’inspiration nocturne. Tiraillé entre l’urgence d’écrire et l’immobilité requise par la mort, viendra-t-il à bout de la chanson ultime ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s