« Les jeunes mortes » – Selva Almada

les-jeunes-mortes-selva-almada

Une excellente lecture avec ce petit roman. Selva Almada est une auteure Argentine qui me plaît par l’engagement de ses sujets. Ici c’est de la femme que l’on va parler, sa place dans notre société, sa position face à des hommes qui n’ont pas toujours évolué pour le mieux. Vous l’aurez compris ce roman à forte tendance féminisme est également pour l’auteure un moyen de libérer ses démons et son passé.

Lorsque l’auteure était encore une enfant, elle a entendu trois meurtres à la radio qui l’ont interpellée. Elle ne connaissait ni les victimes, ni le déroulement de l’histoire, mais en tant que jeune femme, elle a ressenti comme un besoin de raconter ces histoires, ces vies. L’auteure va être bouleversée par l’annonce de ces décès, et cela va la conditionner en tant qu’auteure (en devenir), mais surtout en tant que femme.

Dans ce texte c’est tout un appel au féminisme et à chaque femme qu’elle lance. A travers les différentes morts de ces jeunes femmes, Selva Almada va tenter de retracer leurs vies. Dans chacune de ses histoires, elle nous parle des avenirs qui sont éteints, mais également de tous les problèmes que cela rencontre. Car pour ces jeunes femmes, on n’a pas pris le temps de chercher un coupable. On les a laissées pour morte, en espérant que personne ne demanderait justice.

Avec ce livre, c’est comme un dernier hommage qu’elle souhaite faire part. Un hommage à toutes les familles de victimes similaires qui sont mortes juste parce qu’elles étaient des femmes et qu’elles ont le malheur de croiser le chemin d’un homme. Violée, battue, étranglée et j’en passe, les schémas sont similaires et dressent un tableau encore bien trop terrifiant de notre société. Elle a vu et connu la peur d’être une femme seule, encore aujourd’hui, à certains moments et en certains lieux.

A travers ces décès, l’auteure nous parle surtout d’elle. De son besoin de montrer qu’une femme ne devrait plus subir tout cela. Des éléments qui semblent si évident et qui pourtant sont encore que trop peu présent. On va parler de tout ce qui peut se dérouler lorsque l’on est une femme. Au sein même de sa famille, les histoires de non dits qui y règnent. On apprend, on découvre et on frissonne d’être une femme. On pense être mieux qu’avant, c’est indéniable, mais il ne faut pas oublier que ce n‘est pas encore toujours le cas. A travers son pays et son parcours, c’est le parcours de toutes les femmes qui nous est permis de suivre grâce au récit de Selva Almada.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Années 80, dans la province argentine : trois crimes, trois affaires jamais élucidées qui prennent la poussière dans les archives de l’histoire judiciaire. Des “faits divers”, comme on dit cruellement, qui n’ont jamais fait la une des journaux nationaux.
Les victimes sont des jeunes filles pauvres, encore à l’école, petites bonnes ou prostituées : Andrea, 19 ans, retrouvée poignardée dans son lit par une nuit d’orage ; María Luisa, 15 ans, dont le corps est découvert sur un terrain vague ; Sarita, 20 ans, disparue du jour au lendemain.
Troublée par ces histoires, Selva Almada se lance trente ans plus tard dans une étrange enquête, chaotique, infructueuse ; elle visite les petites villes de province plongées dans la torpeur de l’après-midi, rencontre les parents et amis des victimes, consulte une voyante… Loin de la chronique judiciaire, avec un immense talent littéraire, elle reconstitue trois histoires exemplaires, moins pour trouver les coupables que pour dénoncer l’indifférence d’une société patriarcale où le corps des femmes est une propriété publique dont on peut disposer comme on l’entend. En toute impunité.
À l’heure où les Argentins se mobilisent très massivement contre le féminicide (1808 victimes depuis 2008), ce livre est un coup de poing, nécessaire, engagé, personnel aussi. Mais c’est surtout un récit puissant, intense, servi par une prose limpide.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Je ne connaissais pas du tout ce livre, mais il a l’air vraiment fort et intéressant!

    Aimé par 1 personne

    1. Il l’est ! Et j’espère que tu seras l’apprécier à sa juste valeur. Je dis ça car on peut complètement passer à côté… tu verras ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s