« Un lieu incertain » – Fred Vargas

un lieu incertain - Fred Vargas

Je viens de finir ma deuxième enquête avec le commissaire Adamsberg et je dois bien reconnaître qu’elle ma beaucoup plus plu que ma précédente lecture de cette auteure.

Je continue doucement mais surement mon challenge ABC et mon challenge personnel de faire baisser ma PAL.

Dans « part vite et reviens tard », j’avais trouvé que le style possédait trop de longueur à mon goût pour un policier. Mais cette lenteur apporte beaucoup dans ce livre. On nous pose une ambiance avec un commissaire bourru et solitaire qui accentue l’atmosphère de ce roman. Puis au bout d’un moment on est plongé dans cette histoire. L’accélération se fait naturellement et nous maintient en transe jusqu’à la fin.

L’auteure mêle à son histoire du mystique, des contes, des rumeurs, des histoires de village. Des histoires de famille. Elle aime à jouer avec nos nerfs. Car on se demande « est-ce vrai ?». Elle remet en doute nos croyances et nous pousse à imaginer que tout est possible. Dans « Part vite et reviens tard » elle arrivait aussi à manier l’histoire pour nous faire perdre raison.

Adamsberg se trouve mêlé dans une histoire entre l’Angleterre, la France et un petit village au fin fond de la Serbie. On ne cesse de se demander jusqu’où va nous entraîner cette histoire. Un homme est retrouvé complètement mis en pièces. Tout semble à croire que le jardinier a fait le coup, mais ici la vérité explose pour libérer d’horribles histoires de famille.

Une lecture certes agréable, même si je préfère des thrillers un peu plus psychologiques. Néanmoins il faut reconnaître que je repartirais bien avec Adamsberg pour découvrir une nouvelle enquête ! Ça y est je suis une bleue !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Adamsberg part pour trois jours de colloque à Londres. Estalère, le jeune brigadier, et Danglard – terrorisé à l’idée de passer sous la Manche – sont du voyage. Tout devait se passer de manière aérienne et décontractée, mais un événement macabre alerte leur collègue de New Scotland Yard, Radstock. Clyde-Fox, un original local, lui parle du vieux cimetière de Highgate. Des chaussures – avec des pieds dedans – font face au cimetière, « un des cimetières romantiques les plus baroques de l’Occident, » un lieu macabre, gothique, unique. Tandis que l’enquête anglaise commence, les français rentrent au pays, et se retrouvent confronté à un horrible massacre dans un pavillon de banlieue. De fil en aiguille, Adamsberg, avec l’aide de Danglard, remonte une piste de vampires, et de tueurs de vampires, jusqu’en Serbie.

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. alexmotamots dit :

    Le tout dernier est vraiment excellent.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s