« Daisy Sisters » -Henning Mankell

daisy sisters - Henning Mankel

C’est toujours un plaisir de lire un roman dont on apprécie l’auteur. On a l’impression de discuter avec un ami. Il nous raconte sa dernière histoire et nous sommes bercés par les mots et la fluidité du récit.

Quand j’ai découvert cet auteur j’ai tout de suite compris qu’on allait bien s’entendre. Henning Mankell parle des femmes et de leur place dans la société. Mais il nous raconte la Suède, son pays de naissance et l’Afrique son continent d’adoption. On parle de la Suède depuis les années 40 de l’évolution de la femme par rapport à sa position sociale. Ou alors de l’Afrique où les femmes essayent également de se faire une place.

On sent dans ses écrits que c’est un adorateur des femmes. Il parle d’elles, des femmes fortes qui se relèvent après des années difficiles. Et même s’il leurs donne la vie dure dans ses textes, on sent que la finalité sera l’élévation de la femme.

Dans ce texte, on n’y coupe pas. L’auteur nous présente deux jeunes femmes, Elna et Vivi, que tout oppose. Situation sociale, caractère, opinion politique. Pourtant elles vont partir faire une randonnée en vélo dans laquelle Elna sera violée. En revenant chez elle, elle réalise qu’elle est enceinte. Mais on est en 1941 et Elna a 17 ans. Il est donc difficile d’envisager l’avenir dans de telles circonstances. C’est donc une vie prédéfinie dont elle va devoir s’accommoder.

Ce livre qui est le premier écrit par Mankell, nous présente déjà les grands thèmes de son œuvre, les femmes et leur évolution sociale. Il est compliqué d’imaginer le drame que représente le fait d’être enceinte dans ces conditions. Mais le livre va découler de ce moment pour nous montrer l’évolution de la place de la femme sur trois générations. Mais on réalise que certains éléments ne changeront jamais et avoir un enfant jeune, handicape un avenir. La chance de nos jours et de pouvoir décider de le garder ou non. Un luxe qui aurait pu sauver bien des vies dans le passé.

Ce roman est une belle histoire du combat d’une femme qui a vu sa mère faire des erreurs. Et qui tente tant bien que mal à ne pas reproduire le même schéma et à donner l’opportunité  de s’en sortir à ses propres enfants. Mais parfois on se demande si les vies ne sont pas prédestinées et si on n’est pas condamnée à voir ses enfants reproduire nos propres erreurs. Une très belle lecture sur l’importance et la possibilité de faire les bons choix.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Été 1941, en Suède. Deux amies, Elna et Vivi, dix-sept ans, de condition modeste, s’offrent une escapade à bicyclette à travers la Suède en longeant la frontière de la Norvège occupée par les nazis. L’aventure, d’abord idyllique ? l’été de toutes les joies, de tous les espoirs ?, est de courte durée : Elna, violée, revient chez elle enceinte d’une petite fille qu’elle appellera Eivor.
1960. Eivor, dix-huit ans, en révolte contre sa mère, veut devenir une femme libre. Elle s’enfuit du village avec un jeune délinquant. Que lui réserve l’avenir ? Réalisera-t-elle son rêve d’indépendance et de liberté, et à quel prix ?
En s’attachant aux destins d’une mère et de sa fille entre 1941 et 1981 en Suède, Mankell brosse le portrait de ces générations de femmes (épouses, mères, ouvrières) qui ont dû lutter avec leurs propres désirs et renoncements pour exister et se faire une place au cœur d’une société où s’élaborait le modèle suédois.

Daisy Sisters, premier roman de Henning Mankell, renferme déjà les idéaux sociaux et politiques qui sous-tendent l’ensemble de son œuvre.

Publicités

18 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Tu as l’air de bien connaître l’auteur (qui est mort très récemment il me semble), tu me conseilles quel livre pour débuter 🙂 ?

    Aimé par 1 personne

    1. En effet, il est décédé l’année dernière.
      Pour ses livres il y a deux genres. Il a une collection de policier qui met en scène le même commissaire. Pour ces livres je ne pourrais pas t’aider je ne les connais pas.
      Sinon il écrit des romans sur la vie. Très contemporain qui met très souvent en scène des femmes qui se démêlent avec leurs vies. Pour commencer je te recommande « les chaussures italiennes » ou « l’oeil du leopard » qui sont très agréable !
      Bonne découverte livresque !

      Aimé par 1 personne

      1. D’accord merci beaucoup pour tes conseils !

        Aimé par 1 personne

  2. Madame lit dit :

    Je n’ai rien encore lu de cet écrivain mais j’ai « Les chaussures italiennes » dans ma PAL. J’ai bien de faire la rencontre de ses univers. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je te le conseille, c’est une lecture très agréable !

      J'aime

  3. MlleJuin dit :

    Je ne connais absolument pas cet auteur mais le sujet me parle alors pourquoi pas 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Pour commencer avec cet auteur je ne suis pas su que celui ci soit son meilleur. Mais si le sujet te parle tu peux te lancer !

      Aimé par 1 personne

  4. Edyta dit :

    J’ai adoré « Les chaussures italiennes » et j’ai « Un paradis trompeur »dans ma PAL, celui-là me tente aussi.

    Aimé par 1 personne

    1. « Un paradis trompeur » est très sympa. Je te le recommande aussi !

      J'aime

  5. Je ne connais l’auteur de nom mais je ne l’ai jamais lu, ce titre m’interpelle je suis très interessée par la condition des femmes.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est une belle lecture, mais si tu veux aller plus loin, je te conseillerais d’autres livres de cet auteur. Celui ci est agréable mais comme c’est son premier roman, on ressent certaines erreurs.
      Je te laisse te faire ta propre opinion ! ^^

      Aimé par 1 personne

  6. pepparshoes dit :

    Il a l’air vraiment bien !

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais pas si tu connais l’auteur. En tout cas il est à découvrir. Ce roman est très agréable, mais ce n’est pas son meilleur !

      Aimé par 1 personne

      1. pepparshoes dit :

        J’en ai un de lui dans ma PAL, Meurtriers sans visages, mais je ne trouve jamais l’occasion de le lire, j’ai trop d’autres priorités :/

        Aimé par 1 personne

      2. Ça doit faire partie de sa collection policier, je ne les connais pas ceux là !

        Aimé par 1 personne

      3. pepparshoes dit :

        Oui, c’est un policier 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s