« Le bûcher des vanités » – Tom Wolfe

le bucher des vanités - Tom Wolfe

Ce livre est monstrueux, autant pour le sujet qu’il traite que pour l’ampleur de ce récit. Ce roman est impressionnant car, qu’il nous présente un monde flamboyant ou infâme, on y ressent la même pourriture.

Tom Wolfe est un auteur dont j’apprécie la plume acerbe. Il sait manier les mots pour nous décrire ces mondes de strasses et paillettes, ces univers où il ne faut pas chercher longtemps pour voir tomber les masques et enfin voir apparaître les vrais visages. Ce roman qui est un pilier de la littérature américaine, va nous montrer avec talent ces paysages aussi frigides que calculateurs. Ici tout le monde veut obtenir du pouvoir, de la richesse et tout le monde est prêt à faire tomber son voisin pour y parvenir. Aucun amour, aucun lien du sang ou autre idiotie parviendront à arrêter un homme prêt a tout !

C’est donc un livre impressionnant que je vous présente ici, autant pas son envergure que par son sujet traité. On va nous plonger dans ce monde pourri. L’intérêt est dans la capacité à l’auteur, à nous démontrer que tout le monde est aussi pourri que son voisin. Entre le gratin de Park Avenue et les bas fonds du Bronx, personne n’est blanc comme neige. La politique, le pouvoir, l’argent, ici tout va se mêler pour nous présenter un monde infâme où tout n’est que mensonge et faux semblants. Où l’argent protège mais ne sauve pas de tout. Un monde grand car il présente ce que tout le monde sait, mais que beaucoup tait. On ne passe pas par quatre chemins, le monde dans lequel vous vivez est infâme, soit mais attention, celui que vous imaginiez bien sous tout rapport, l’est également ! L’auteur va vous faire rire, car tout le monde en prend pour son grade. L’ironie présente dans ce texte, permet de montrer cette auto dérision sur ce monde trop grand, trop flamboyant, trop agressif, trop pourri de l’intérieur. Bref ce monde bien trop !

Malheureusement, je n’ai pas non plus accroché plus que cela. Lorsque j’ai eu ce roman entre les mains, j’y ai vu toutes les critiques positives sur le sujet «  chef d’œuvre », etc. Certes j’aime la plume de l’auteur et ces romans me font pensé à des monuments, tant ils sont épais et riches. Mais dans ce texte j’y ai retrouvé la critique que je fais souvent aux séries américaines : ce besoin de surenchère. Ici l’auteur tente de nous dégoûter, car la justice n’y a pas sa place. Lorsque j’ai terminé cette lecture j’étais belle et bien dégoûtée. Donc je ne sais pas si je dois saluer son talent ou me dire qu’il est allé trop loin ?!

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Tom Wolfe devrait devenir aussi la coqueluche du public français, et son Bûcher des vanités la plus sinistre, la plus drôle, la plus juste des présentations de la vie new-yorkaise… Il s’avale avec un plaisir qui ne se dément pas. Nicole Zand, Le Monde. Succès phénoménal aux États-Unis, voilà un pavé qui n’a pas fini de ricocher!… C’est « the » roman encore jamais écrit sur cette ville et ses épicentres mondialement nerveux: la Bourse et les conflits raciaux… L’argent, la politique, la presse, la justice, le courage et la lâcheté, du grand spectacle en Cinémascope. Véronique Le Normand, Marie Claire. Cauchemardesque, fascinant, drôle et passionnant. Le Bûcher des vanités s’impose sans doute comme le livre qu’il faut avoir lu sur ce qui est aujourd’hui la « ville moderne » par excellence. Patrick de Jacquelot, Les Échos.

Publicités

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Folavril dit :

    Quoi qu’il en soit ce doit être un roman qui ne nous laisse pas indifférent… C’est vrai que c’est un monument de la littérature américaine, toujours encensé, et en cela il reste pour moi très intrigant! A voir si je le lirai un jour ou pas…

    Aimé par 1 personne

    1. Tous les romans de cet auteur sont dans la même lignée ! Je pense que c’est à lire ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Folavril dit :

        Oui c’est sûr! Mais il y a tellement de livres à lire… 😀

        Aimé par 1 personne

  2. Madame lit dit :

    J’ai seulement vu le film…

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne connais pas mais s’il ressemble au livre ça doit être violent !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s