« Les douze tribus d’Hattie » – Ayana Mathis

couv rivire

« Les douze tribus d’Hattie » c’est le mélange parfait entre un roman beau et fort à la fois. Je ne parlerais pas d’un coup de cœur, mais venez découvrir avec moi un récit dont la justesse de l’écriture vous laissera un sentiment puissant. Et ce, même des jours après avoir refermé le roman.

L’histoire qui nous est contée, est la traversée intergénérationnelle d’une famille afro-américaine dans les années 20. Entre ségrégation et développement personnel, la vie est dure lorsque l’on est noire et que l’on veut vivre pleinement. Comme une épée de Damoclès qui reste au dessus de nos têtes, il faudra à cette famille bien du courage. Chaque chapitre va nous présenter un des enfants de la famille. Dans ce découpage, j’ai aimé que l’on nous présente un moment de vie pour chacun. On ne nous donne pas toutes les cartes et c’est à nous de créer un bout de l’histoire. Un travail imaginatif que j’apprécie énormément.

Mais dans ce roman, l’auteure nous présente avant tout une femme Hatie, mère de onze enfants, c’est elle le point d’ancrage de tout en chacun. Cette femme s’est  battue toute sa vie pour ses enfants et sa famille. Une femme qui s’est aussi battue pour sa propre vie. Elle n’oublie pas d’être également une femme et nous le démontre dans son parcours. L’auteure nous présente une femme qui a toujours assumé ses choix, aux risques d’y perdre beaucoup.

La portée de ce roman est incroyable, car il pose une réflexion inattendue dans nos vies. Comment survivre ? Comment tout simplement vivre ? Ce roman est d’une résonance magnifique. Il est puissant et arrive à nous ramener dans cette époque, dans ces vies dures, ces vies qui n’étaient pas simple juste parce qu’on était différent. Ce livre nous rappelle aussi la puissance du devoir d’une mère qui ici fait tout pour protéger, aider et être là pour ses enfants. Mais dans sa vie de mère, elle a fait un choix. Elle était tout pour eux, mais n’arrivait pas à montrer correctement son ressenti, ses sentiments. Prisonnière d’un rôle qu’elle n’a pas choisi.

C’est un beau texte sur la force que chacun puise en soi pour se développer après un drame, une tragédie, la perte d’un être cher. C’est un roman sur l’après. Sur le bilan que l’on peut faire à la fin d’une vie. Sur les choix que l’on a fait et qui n’étaient pas toujours les bons, mais qu’on ne réalise parfois que trop tard. Et si la vie nous donnait une dernière chance ?!

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Gare de Philadelphie, 1923. La jeune Hattie arrive de Géorgie en compagnie de sa mère et de ses sœurs pour fuir le Sud rural et la ségrégation. Aspirant à une vie nouvelle, forte de l’énergie de ses seize ans, Hattie épouse August. Au fil des années, cinq fils, six filles et une petite-fille naîtrons de ce mariage. Douze enfants, douze tribus qui égrèneront leur parcours au fil de l’histoire américaine du XXe siècle. Cette famille se dévoile peu à peu à travers l’existence de ses fils et de ses filles marqués chacun à leur manière par le fort tempérament de leur mère, sa froide combativité et ses secrètes failles.
Les Douze Tributs d’Hattie, premier roman éblouissant déjà traduit en seize langues, a bouleversé l’Amérique. Telles les pièces d’un puzzle, ces douzes tribus dessinent le portrait en creux d’une mère insaisissable et le parcours d’une nation en devenir.

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Folavril dit :

    Merci pour ton avis 🙂 un roman qui a l’air très fort et qui me plairait beaucoup.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui, j’en suis sûr ! ^^

      Aimé par 1 personne

  2. Je note… J’aime ce genre d’histoire.

    Aimé par 1 personne

    1. Une belle histoire, qui sera te séduire j’en suis sûr !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s