« L’épouse hollandaise » – Eric McCormack

l'épouse hollandaise - Eric McCormack

Ce roman relativement récent, m’a rappelé la construction des livres dits classiques. La construction du récit et la plume de l’auteur m’on plongé dans un autre monde. Une lecture douce et agréable qui sera vous transporter à travers les villes, les pays et mêmes les civilisations !

Cette lecture puise sa force dans cette construction classique. Elle nous place dans un univers où tout nous est décrit avec lenteur, avec douceur. Ici j’utilise exprès le terme « lent », car ce fut mon ressenti tout au long de cette lecture. Mais il ne faut pas le voir comme un défaut, c’est justement l’une des grandes forces de ce roman. On ne précipite rien, on vit le roman avec une vitesse de croisière fort agréable.

Le récit nous amène sur plusieurs pistes. On rencontre l’amorce d’un roman policier, puis les escapades d’un roman d’aventure pour nous présenter la fièvre de la romance. C’est tout en finesse que l’on suit des personnages à travers leurs vies. On passe de ville en ville, et on découvre à chaque fois un nouveau paysage, des nouvelles coutumes, des petits moments de la vie qui ne font pas partie de notre quotidien et qui nous permet de sortir de notre routine.

L’épouse hollandaise, c’est cette femme objet que l’on garde à la maison, qui nous attend gentiment, qui ne fait pas de vague. Mais ici c’est aussi une femme forte qui ne se laissera pas forcément dictée sa conduite. Une femme qui a accepté l’inimaginable et qui en a rencontré l’amour. Dans ce texte on croise aussi un fils à la recherche d’un père qui finalement n’est pas le sien. Un père qui a vécu de nombreuses vies différentes. En résumé, une panoplie de personnages tous extraordinaires à leur façon !

Mais dans ce texte on va nous présenter avant tout un homme qui a toujours préféré sa liberté à la vie trop lisse qu’on lui proposait. Partir et vivre ses aventures plutôt qu’être enfermé dans une vie qu’il ne voulait pas, et qu’il n’aimait pas. Ce roman nous rempli d’espoir et de folie. On a envie de voyager et de vivre milles histoires, rencontrer des étrangers et apprendre de leurs récits, de leurs croyances. Ce texte traite de plusieurs sujets qui nous touche et font échos en nous. Le besoin de liberté, l’envie de ne répondre à aucunes contraintes. Mais la liberté a toujours un prix et ce sont les gens que l’on abandonne qui devront le payer.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Rachel, la mère de Thomas, a partagé sa vie avec deux hommes. Tous deux s’appelaient Rowland Vanderlinden. Le premier, parti pour un long voyage, n’est jamais revenu. Le second, elle l’a aimé passionnément, sans poser aucune question. Quelle est l’identité de cet imposteur ? Et qu’est-il arrivé au premier Rowland Vanderlinden ? Thomas est déterminé à percer les secrets de ce double mystère…

Publicités

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Dumont dit :

    tu m’as donné une grande envie de lire ce livre ! merci pour ta critique si riche et si tentante !

    Aimé par 1 personne

    1. Un livre qui sera te toucher j’en suis certaine !

      J'aime

  2. Madame lit dit :

    Une bien belle couverture… J’aime les récits en lenteur. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Tu seras servie ici ^^

      J'aime

  3. Oh je ne connaissais que de nom, mais d’après ta chronique, je pense que ça pourrait bien me plaire!

    Aimé par 1 personne

    1. Une bien belle découverte pour ma part également !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s