« Une colère noire » – Ta-Nehisi Coates

une colère noire - Ta Nehisi Coates

Il y a de ces textes, des vérités, des petites anecdotes joyeuses ou tristes, que l’on ne peut pas oublier. Parce qu’on aimerait croire que les hommes sont bons, qu’ils l’ont toujours été … Malheureusement un rapide coup d’œil sur notre histoire ou notre actualité, nous fait bien prendre conscience que c’est un mensonge. Ce texte trouve ainsi son écho dans tous ces moments. C’est une lecture qui permet de se souvenir, de comprendre que la bataille n’est pas encore terminée.

J’aime les écrits personnels qui sont pour l’auteur un véritable exutoire. Mais ce texte est pour nous également un rappel à l’ordre, un souvenir lointain qui resurgit et qui nous fait frissonner car il n’est pas si vieux … Toute cette chronique sera en « suspension » tant elle m’a marquée. Je ne vis pas dans une bulle, mais comme chacun il est parfois plus simple de fermer les yeux et de simplement détourner le regard. Mais avec ce genre de texte on nous force à regarder et c’est exactement ce que chacun devrait réaliser tous les jours !

Dans cette lettre à son fils, l’auteur veut lui présenter son héritage. Il cherche à partager également des souvenirs afin que celui-ci comprenne mieux ce père, ainsi que toute sa famille, tout son pays. Des moments durs de racisme purs, puis des moments tout aussi tragiques qui sont bien trop actuels. Caché par des non-dits, des remarques acerbes, des situations malsaines. Dans ce texte on apprend beaucoup sur un passé que l’on ne peut imaginer, un passé qui fait froid dans le dos et un présent qui est encore trop inquiétant.

Ici, on n’est pas dans un roman, il ne suffit pas de fermer le livre pour que la vérité disparaisse. On nous confronte à ces petits riens qui font toute la différence. Un texte qui permet de faire la part des choses par rapport à notre actualité, et qui permettra peut être à certain d’ouvrir les yeux.

Ce texte est nécessaire, il permet de prendre du recul sur les problèmes que l’on peut entrevoir sur la violence qui a touché bien trop de blacks dans un pays qui se veut si grand, si ouvert d’esprit. Là où le racisme est une tradition. Aujourd’hui on croit que tout a disparu mais au final, on réalise que les problèmes demeurent et que les mentalités n’ont pas encore toutes changées.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Voilà ce qu’il faut que tu saches : en Amérique, la destruction du corps noir est une tradition ? un héritage.
Je ne voudrais pas que tu te couches dans un rêve. Je voudrais que tu sois un citoyen de ce monde beau et terrible à la fois, un citoyen conscient. J’ai décidé de ne rien te cacher.« Je me suis demandé qui remplirait le vide intellectuel après la mort de James Baldwin.
Sans aucun doute, c’est Ta-Nehisi Coates?

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Un texte qui semble très vrai, et en effet on a tendance parfois à fermer les yeux sur ses problèmes alors qu’il reste tant à faire…

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement. Un petit rappel à l’ordre !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s