« Alabama Song » – Gilles Leroy

alabama song - Gilles Leroy

 

Ce très court roman est la quintessence d’une génération, d’une folie. On se retrouve pris au piège entre la poésie des mots de l’auteur, le talent des Fitzgerald et la folie de Zelda. Bravo, j’ai adoré !

Zelda est une magnifique femme, belle à en crever. Femme objet mise en avant par son mari. Femme muse pour l’aider dans la composition de ses écrits. Femme adultère pour le nombre de ses amants. Femme folle pour les années passées en internement. Mais Zelda c’est avant tout une femme enfant propulsée au plus haut niveau de la richesse. Mais sa jeunesse, et son manque de maturité va l’entraîner au plus profond des tréfonds, pour la laisser vidée …

Francis Scott Fitzgerald et sa femme sont un couple beau, jeune, ambitieux et riche. Ils avaient le monde à leurs pieds mais cela ne leur suffisait pas. Il fallait aller toujours plus loin. Et comme à chaque fois, l’ivresse et les excès entraînent les individus dans une descente aux enfers qui peut être mortelle.

Entre folie et poésie, ce très court roman m’a donné un sentiment d’abandon et d’allégresse. Le sujet n’est pas nouveau, des hommes qui utilisent le talent de leur femme et se l’approprient. L’auteur a prit pour exemple l’un des plus marquants et provoquant couple pour désigner cela. Bien plus qu’une muse, Zelda était une source d’inspiration et de talent pour son mari.

L’auteur utilise brillamment son sujet, car il nous juxtapose la vie de Zelda, celle de son mari et toute la partie où elle fut enfermée pour folie. Mais on se demande, est ce que Francis n’a pas enfermé sa femme pour limiter son talent ? Pour être le seul à pouvoir vivre et jouir de cette vie glamour ? Zelda a toujours été une femme indépendante, exubérante, c’est ce qui a attiré Francis Scott, mais c’est ce qui marquera également sa perte.

Génial, excellent, ce petit roman m’a touché. Zelda est le reflet de cette société appauvrie pendant trop longtemps et prête à faire toutes les folies !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Alabama, 1918. Quand Zelda,  » Belle du Sud « , rencontre le lieutenant Scott Fitzgerald, sa vie prend un tournant décisif. Lui s’est juré de devenir écrivain : le succès retentissant de son premier roman lui donne raison.
Le couple devient la coqueluche du Tout – New York. Mais Scott et Zelda ne sont encore que des enfants : propulsés dans le feu de la vie mondaine, ils ne tardent pas à se brûler les ailes… Gilles Leroy s’est glissé dans la peau de Zelda, au plus près de ses joies et de ses peines. Pour peindre avec une sensibilité rare le destin de celle qui, cannibalisée par son mari écrivain, dut lutter corps et âme pour exister.. . Mêlant éléments biographiques et imaginaires, Gilles Leroy signe ici son grand  » roman américain « .

Publicités

19 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Madame lit dit :

    Tout à fait mon genre de lecture… Merci pour cette chronique!

    Aimé par 1 personne

    1. Un petite merveille, à dévorer sans attendre !

      Aimé par 1 personne

  2. Jessica dit :

    Ce livre me fait tellement, tellement envie depuis longtemps et ta chronique me donne encore plus envie de découvrir ce roman. En plus, ce n’est pas comme si je ne l’avais pas dans ma bibliothèque…

    Aimé par 1 personne

    1. Tu peux te lancer dans cette lecture envoûtante. En plus ce roman très court se dévoré en une soirée à peine !

      Aimé par 1 personne

  3. MlleJuin dit :

    Ah… je le note! 😉

    Aimé par 1 personne

  4. alexmotamots dit :

    Une lecture que j’avais beaucoup aimée également.

    Aimé par 1 personne

    1. Une lecture très agréable !

      J'aime

  5. J’avais déjà repéré ce roman et tu me donne encore plus envie de le découvrir !

    Aimé par 1 personne

    1. Je te le recommande, un très bon moment !

      Aimé par 1 personne

  6. Violette dit :

    j’avais beaucoup aimé, un beau beau moment de lecture!

    Aimé par 1 personne

    1. Une jolie histoire qui frise la folie !

      J'aime

  7. Tout à fait le genre de roman qui pourrait me plaire. Je note.

    Aimé par 1 personne

    1. En plus, ce roman se lit tout seul, tant il est court et agréable !

      J'aime

      1. Je vais à la bibliothèque samedi, je regarderai si ils l’ont.

        Aimé par 1 personne

  8. pepparshoes dit :

    Ce couple est vraiment mythique pour cela, quel voleur et sexiste ce Francis :! Je devrais lire ce roman pour en apprendre plus, cela m’intéresse énormément !

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis bien d’accord avec toi. Mais derrière chaque grand homme ne dit-on nous pas que se cache toujours une femme !
      Dans ce cas c’est la preuve par excellence !

      Aimé par 1 personne

      1. pepparshoes dit :

        C’est très juste ! ^^

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s