Rentrée littéraire : « Jeux de vilains » – Iben Mondrup

jeux de vilains - Iben Mondrup

Dans ce roman c’est le dépaysement qui me saute aux yeux en premier. On va suivre le chemin de trois enfants au cœur d’une famille qui vit sur une île au Groenland. Entre une température inférieure à zéro et de longue journée en chien de traîneau c’est une vie différente qui nous est présentée. On est touché par la douceur de la neige qui confronte la brutalité de leur vie.

Plongé dans le froid du Groenland, on va suivre la vie de trois enfants, deux filles et un garçon. On va suivre leurs péripéties, leurs aventures et leurs réflexions au sein d’une même famille. Ces trois frères et sœurs vont nous faire vivre leurs joies et leurs angoisses. On va rencontrer trois enfants solitaires, indépendants, livrés à eux-mêmes, ils se battent à leurs manières pour survivre et avancer. C’est avant tout un roman d’apprentissage car chaque enfant à un âge différent et est confronté aux problèmes de sa génération. On se retrouve dans ces interrogations enfantines, qui chaque jour se transforment en véritable réflexions d’adultes. On voit leur construction et c’est avec plaisir que l’on découvre et suit leur parcours. Car au fond de cette île, c’est l’ennui qui chaque jour les bouffe et les oblige à s’inventer jour après jour en révélant parfois des jeux de vilains !

Ce texte est très fort car il nous plonge dans les petits riens de la vie qui révèlent la beauté de toute une île. On nous dresse le parcours de nos trois personnages qui regroupent les paysages transcendant à la gravité des maux de chacun. Ici malgré la taille de cette île et l’isolement qu’elle procure, on retrouve les mêmes problématiques que n’importe où. Le besoin d’attachement, la force de l’amitié, l’envie de parcourir le monde, de tout quitter et le rejet de l’autre car il est « étranger ».

A travers tout cela, c’est toute notre génération qui est mise à nue. Je me suis retrouvée dans ces trois enfants. Trois tempéraments différents, trois âges différents, trois visions de la vie radicalement différente. Mais surtout une différence dans leurs relations aux autres et la manière dont ils appréhendent la vie. Ce roman d’apprentissage nous touche dans sa simplicité également. Ces enfants nous bouleversent car ils nous rappellent ce que c’est d’avoir 6, 12 ou encore 15 ans. Ils nous rappellent ce que cela fait de se sentir seul, de rechercher des amis avec qui tout partager puis la solitude quand ils nous sont arrachés !

J’ai beaucoup aimé comment l’auteur parvient à emmêler beauté et dureté. Comment il nous entraîne sur ce bout d’île où tout se sait et où tout s’ignore. Un bout de terre qui semble à la fois paradisiaque et étouffant !

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : Godhavn est une petite ville sur l’île de Disko, située à l’ouest du Groenland. C’est là que s’est installée une famille danoise avec trois enfants qui, chacun à leur manière, tentent de trouver leur place dans cette petite communauté du bout du monde, où cohabitent trappeurs,pêcheurs et chiens de traîneaux faméliques. L’environnement hostile et le climat particulièrement rude ne facilitent pas leur intégration. Il y a Bjørk la fille cadette, capricieuse, égoïste et solitaire, Knut le garçon vulnérable et sensible, et leur grande soeur Hilde, la prunelle des yeux de leur père. Celle-ci tombe amoureuse de Johannes, un garçon de l’île, sauvage et imprévisible. Johannes se lie d’amitié avec la famille, et se retrouve au coeur d’événements violents et inattendus. Iben Mondrup se penche sur la vie secrète des enfants, dont elle dévoile avec poésie, force et émotion les secrets les mieux gardés et les désirs les plus inavouables.

Publicités

11 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. La couverture est fascinante et me bouleverse !

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai été attirée comme toi. En tout cas on n’est pas déçu du contenu non plus !

      Aimé par 1 personne

  2. tout me donne envie! la couv ce que tu en dis!

    Aimé par 1 personne

    1. Alors n’hésite plus et fonce !
      Après on pourra faire un débriefing ^^

      Aimé par 1 personne

  3. Marie-Claude dit :

    Impossible de passer mon chemin. J’adore le Groenland. J’adore les enfants narrateurs. J’adore les romans qui multiplient les voix et les points de vue. Je le veux!

    Aimé par 1 personne

    1. Vu ta description, il semblerait que le livre soit fait pour toi alors !

      J'aime

  4. Madame lit dit :

    Comme livre de la rentrée, ça frappe fort!

    Aimé par 1 personne

    1. En effet, beaucoup de sujet dur en cette rentrée !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s