« Dernière nuit à Montréal » – Emily St. John Mandel

Dernière nuit à montréal - Emily St. John  Mandel

Le roman noir, a un style particulier qui m’a toujours attirée. On nous dresse des codes atypiques qui rendent notre lecture complètement addictive. Avec « dernière nuit à Montréal », le charme opère et très vite vous ne pourrez plus reposer ce livre avant de l’avoir terminé.

Mais ce roman c’est avant tout le récit de Lilia. De sa fuite à ses voyages, on apprend à la connaître, on cherche à la comprendre. On débute l’histoire avec une disparition, le point de départ de tout notre périple. Entre un passé enfoui qu’elle se refuse de retrouver et une incapacité à se poser cette jeune femme nous interpelle. Elle bouge de ville en ville, d’homme à homme ou de femme à femme, mais toujours dans le besoin de se libérer à tout moment fixe. Elle envoûte toutes les personnes qui tenteront de comprendre son histoire, mais elle s’enfuira avant que l’on puisse l’apprivoiser.

De New York à Montréal, c’est également Eli que l’on va suivre. Il a perdu cette femme, et ne peut se résoudre à l’oublier. On se voit partir dans un tourbillon parfait, entre vieux souvenirs et désillusions. A travers le périple d’Eli c’est la vie de Lilia qui est mise sous les projecteurs. On apprend à mieux la connaître grâce à Michaela, une autre jeune femme mystérieuse et obsédée par cette histoire, qui est à ses yeux la cause de tous ses maux. C’est à travers nos différents personnages que l’on parcourt ce roman. Avec les codes du policier, ce roman noir nous envoûte complètement.

Un magnifique livre qui nous parle également de la perte. La perte d’un enfant, la perte de tous ses repères, la perte d’un être cher. L’auteure nous dresse le portrait d’une génération obsédée par les répercussions de ces pertes.  Que pouvons-nous faire lorsque l’on perd un être aimé ? Comment combler sa disparition ? Doit-on tout oublier et passer à autre chose ou tenter coûte que coûte de tout retrouver. Un livre qui augmente sa vitesse au fil des pages, qui nous entraîne dans son engrenage et nous laisse haletant à la fin de cette course folle.

Dans ce roman aux allures de road trip, c’est autour de notre Lilia que les chemins se créent. On aime partir sur la route avec elle. On comprend vite que ce n’est pas l’aventure qui l’anime mais un besoin régulier de bouger, de partir, de tout quitter…. La question est de savoir jusqu’où tout cela va nous mener. On tourne les pages pour déterminer si elle arrivera enfin à se poser un jour ou si elle nous emmènera avec elle dans ce périple.

***

*Pour aller plus loin, voici l’histoire : C’est l’histoire de Lilia, enlevée à 7 ans par son père, et de la longue cavale qui dura toute son adolescence.C’est l’histoire de Christopher, le détective engagé par la mère de Lilia pour la retrouver, et de sa fille Michaela, qui rêvait d’être funambule avant de finir dans une boite minable de Montréal.Michaela sait ce que Lilia a toujours ignoré : la raison de sa cavale.C’est enfin l’histoire d’Eli,étudiant passionné par les langues et la fragilité des sentiments qu’elles servent à exprimer, qui a hébergé Lilia à New York suffisamment longtemps pour tomber amoureux d’elle et partir à sa recherche lorsque, une fois de plus, elle s’enfuit. C’est dans une Montréal hypnotique que se dénouera cette « histoire de fenêtres brisées et de neige », une histoire en forme d’éclats de miroir brisé qui, une fois reconstitué, dessine une vision déchirante du monde.

Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. J’ai repéré cette auteur par Station Eleven qui est à paraitre. Bon il s’agit plus d’un roman qui flirte avec la littérature d’anticipation, mais j’ai très envie de découvrir ses polars.J’ai lu d

    Aimé par 1 personne

  2. ah j’ai du cliquer sur la mauvaise touche… J’ai lu un articles qui vantait son talent et disait que e roman Station Eleven la ferait certainement remarquer ici. Bref, je lirai Station eleven et du coup certainement ce roman-ci. As-tu lu d’autres livres de cette auteure ?

    Aimé par 1 personne

    1. C’était ma première lecture de cette auteure, mais comme toi je vais lire son dernier qui semble assez impressionnant. Je pense que je vais également me plonger dans les autres de ses romans !
      On s’en reparle très vite !

      J'aime

  3. Madame lit dit :

    Cette thématique de la perte m’apparaît très intéressante… J’ai reçu « Station eleven » en service de presse, donc, je vais découvrir sous peu cette écrivaine.

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne l’ai pas lu, mais au vu de tout ce que j’entends sur son dernier, je suis impatiente de le lire !

      Aimé par 1 personne

  4. Marie-Claude dit :

    Oh! je le veux. Et puis, Montréal, ça me connaît!
    J’ai lu récemment « Station Eleven » et je suis partante pour découvrir le reste de son oeuvre.

    Aimé par 1 personne

    1. Je viens de débuter avec celui ci et j’attends son dernier avec beaucoup d’impatience !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s